Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Franco Nuovo
Audio fil du mardi 11 décembre 2018

Du LSD et de l'ecstasy pour traiter des troubles mentaux

Publié le

Une jeune femme, les yeux fermés, est entouré de ruban colorés virtuels.
La MDMA et le LSD pourraient être utilisés en thérapie.   Photo : iStock

Des drogues comme le LSD et l'ecstasy pourraient être sur le point d'entrer dans nos pharmacies. Elles sont en effet à l'étude pour traiter des troubles comme des dépressions graves et des syndromes post-traumatiques. La Dre Marie-Eve Morin s'intéresse particulièrement à cette médecine psychédélique.

La médecin de famille, fondatrice et directrice de la Clinique Caméléon, explique toutefois qu’il ne faut pas s’attendre, avec ce traitement, que les patients soient constamment sur un nuage rose.

Ces drogues psychédéliques s’attaquent aux neurotransmetteurs de notre cerveau. Le LSD, la MDMA ou même les champignons magiques agissent comme des électrochocs chimiques.

« Ça produit un changement dans les connexions nerveuses du cerveau et, notamment, dans la sérotonine. Avec ce traitement-choc, il y a même une redistribution des souvenirs. »

Par exemple, l’élément actif de l’ecstasy, la MDMA, est utilisé pour traiter des chocs post-traumatiques.

Son mode d’action fait augmenter le messager chimique de l'ocytocine, l’élément qui nous permet de tisser des liens sociaux, mais agit aussi sur la sérotonine, le neurotransmetteur qui régule nos humeurs.

La MDMA permet de modifier la perception de l’événement traumatique pour permettre d’y repenser sans ressentir la peur qu’on y avait associée.

Quant au LSD, des essais cliniques sont en cours pour traiter les dépressions réfractaires à répétition. Selon la Dre Morin, on serait même près d’une mise en marché.

Synthétisé dans les années 50 et popularisé dans la décennie suivante comme une drogue hallucinogène, le LSD a été à l’étude pour des essais cliniques dès son élaboration. Lorsque le LSD a été déclaré illégal en 1970, le développement du traitement utilisant cette drogue a été freiné considérablement, mais a repris dans les dernières années.

Chargement en cours