Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Alain Gravel
Audio fil du mercredi 19 septembre 2018

Suremballage des aliments : une responsabilité partagée entre consommateurs, détaillants et industrie

Publié le

Femme poussant un panier d'épicerie
Consommer uniquement des produits canadiens, est-ce possible?   Photo : Radio-Canada

Pourquoi les produits alimentaires qu'on trouve dans les épiceries sont-ils si emballés? À qui la faute? Aux consommateurs, à l'industrie ou aux bannières de supermarchés? D'après le professeur de marketing Jacques Nantel, les trois sont à montrer du doigt.

Le marché n’est pas rendu encore à offrir en grande surface des produits sans emballage. Il faudrait repenser et reconfigurer complètement les surfaces des supermarchés, et Jacques Nantel doute que les bannières alimentaires soient prêtes à emboîter le pas à ce changement.

« C’est là que l’action citoyenne devient importante. » La pression populaire pourrait convaincre les détaillants de changer leur mise en marché.

Par contre, les grandes marques agroalimentaires ne sont pas encore prêtes à réduire leurs emballages.

« Elles se regardent les unes les autres. Si un manufacturier décide de le faire, il y a fort à parier qu’il perdra sa place dans la grande chaîne de distribution. »

Pourtant, sur le plan des coûts, les manufacturiers ont avantage à réduire les emballages.

Chargement en cours