•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Gravel le matin

Avec Alain Gravel

L’art de déclencher des élections

Audio fil du vendredi 17 août 2018
Jean Lesage, premier ministre du Québec, en 1963

Jean Lesage, premier ministre du Québec, en 1963

Photo : Radio-Canada / André Le Coz

Le chroniqueur Hugo Lavoie s'est penché sur le déclenchement des élections provinciales à travers le temps, de Duplessis à Couillard.

Le déclenchement des élections n’a pas de recette magique... ou presque. L’annonce se fait généralement d’une façon solennelle, en chambre ou devant les journalistes.

Robert Bourassa croyait avoir trouvé le moyen d’éviter les questions des journalistes dans les années 70. Il avait fait parvenir à Radio-Canada un film préenregistré annonçant le début de la campagne électorale. À l’époque, le diffuseur public avait refusé de le diffuser pour des raisons éthiques. Ce serait après cet épisode que le premier ministre de l’époque s’est valu le surnom de « l’homme à la cassette », avance Alain Gravel.

Alors que Jean Charest déclarait « Je suis prêt » le jour du déclenchement des élections en 2003, il ne se doutait pas que plusieurs politiciens avaient déjà eu recours à ce slogan. Jacques Parizeau, en 1989, Robert Bourassa, en 1985, et Jean Lesage, en 1960, ont cru bon d’utiliser la même formule.

Tous les vendredis, le chroniqueur Hugo Lavoie dévoile de petits trésors issus des archives de Radio-Canada.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi

  • Tout un matin

  • Le 15-18

  • Ça s'explique

  • Mêlée politique

  • Flash info