Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Alain Gravel
Audio fil du jeudi 16 août 2018

Vers une économie virtuelle

Publié le

Une photo montrant l'écran d'un bureau de change à travers une vitrine au coin d'une rue.
L'Impak Coin fait son apparition.   Photo : iStock / wx-bradwang

Les révolutions technologiques arrivent de plus en plus rapidement, tout comme leur obsolescence d'ailleurs. Des innovations comme le disque compact ou le DVD ne survivent même pas à la génération dans laquelle elles sont apparues. Jacques Nantel s'intéresse au système bancaire tel qu'on le connaît et que l'on pourrait voir disparaître sous peu.

Une disparition qui, selon le professeur de HEC Montréal, débarrasserait les États de la fabrication de la monnaie, en plus de les aider à lutter contre le marché noir.

« Il est en effet assez rare de payer en dessous de la table avec sa Master Card », ironise Jacques Nantel.

La fulgurante croissance des transactions électroniques et la valeur marginale des échanges en monnaie réelle rendent de plus en plus imminente la prochaine révolution. Le passage à une économie d’échanges électroniques, qui permet une traçabilité des transactions, est déjà amorcé dans certains pays. D'autres, comme le Canada, étudient le potentiel de la chaîne de blocs, l’architecture derrière les monnaies virtuelles comme le bitcoin, qui rend possibles des transactions sécuritaires en plus de contrer la fraude et le vol.

Les chiffres du jour : 30,1

Si 30 % de nos transactions se font encore avec des pièces de monnaie ou des billets de banque, la valeur de ces échanges représente moins de 1 % de nos achats.

Chargement en cours