Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Alain Gravel
Audio fil du lundi 16 juillet 2018

Pourquoi les animateurs de talk-shows sont-ils à la droite de l'écran?

Publié le

Chronique de Benoît Chartier:De la place des animteurs et leurs invités
Photo : ABC

Pourquoi les invités de talk-shows sont-ils toujours assis à la droite de l'animateur (mais à gauche dans la perspective du téléspectateur)? C'est la nouvelle question existentielle qui a occupé l'esprit fiévreux de Benoit Chartier, toujours à la recherche d'hypothèses pour résoudre les mystères qui truffent notre quotidien.

Pour cette nouvelle question, le chroniqueur refuse de s’en tenir à la plate explication de la tradition : « parce que c’est comme ça » n’est pas une réponse satisfaisante.

Il semblerait que, par habitude, l’attention d’une personne qui regarde la télévision suit son regard, qui passe de la gauche vers la droite, comme lorsqu’elle lit.

Le téléspectateur est donc, selon cette configuration, davantage intéressé à la réponse de l’invité et passe à l’animateur quand celui-ci fait une blague ou pose une sous-question.

Toutefois, les recherches de Benoit Chartier vont plus loin. Si vous trouvez un extrait où le Roadrunner sème l’infâme Coyote en prenant la fuite de droite à gauche, vous contacterez le chroniqueur, qui a passé 45 minutes à visionner des épisodes de ce mythique dessin animé.

Le mouvement de la gauche vers la droite exprimerait une avancée dans le temps et une générale impression de progrès. Ce ne serait donc pas une coïncidence si, à l’instar de Roadrunner, Buzz Lightyear (Toy Story) ou Flash McQueen (Cars) se déplacent eux aussi que de gauche à droite.

Encore une question existentielle résolue par Benoit Chartier.

Sa chronique complète ici.

Chargement en cours