Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Alain Gravel
Audio fil du vendredi 16 mars 2018

L’aiguilleur, un médecin au coeur des décisions du CHUM

Publié le

Le Centre hospitalier universitaire de Montréal
Sur le coup de 8 h, le médecin aiguilleur du Centre hospitalier universitaire de Montréal s’informe des activités hospitalières qui ont eu lieu la nuit précédente.   Photo : Radio-Canada

Quel patient aura droit à un lit? Lequel sera opéré? Qui verra sa chirurgie reportée? Chaque jour, un médecin aiguilleur, un poste spécialement créé pour le Centre hospitalier universitaire de Montréal (CHUM), prend des décisions qui auront des répercussions sur la vie des patients. Hugo Lavoie, le chroniqueur urbain de Gravel le matin, a suivi celui qui occupe cette fonction durant une heure.

Sur le coup de 8 h, le médecin aiguilleur – ce jour-là le Dr Pierre Aslanian – s’informe des activités hospitalières qui ont eu lieu la nuit précédente.

« Ces activités vont affecter notre capacité à gérer les cas dans la journée. Qui va avoir la priorité? On est malheureusement parfois obligés d’annuler des chirurgies prévues, parfois depuis plusieurs mois. Il y a un déséquilibre entre le nombre de patients à soigner et les ressources. C’est partout comme ça dans le réseau. »

Le Dr Pierre Aslanian, médecin aiguilleur au Centre hospitalier universitaire de Montréal
Le Dr Pierre Aslanian, médecin aiguilleur au Centre hospitalier universitaire de Montréal Photo : Radio-Canada

Le Dr Pierre Aslanian fait ensuite une ronde à l’urgence afin de constater la situation. « Il y a beaucoup d’action et de mouvements. La plupart [des patients] vont se retrouver en attente d’une chambre dans les étages, et ça pourrait changer toute la planification », enchaîne le médecin.

Le 12 mars, jour de la visite d’Hugo Lavoie, l’urgence était occupée à 133 %. « C’est une journée équilibrée. Il n’y a pas de crise, mais il y a une possibilité dans chaque secteur qu’on soit coincés. »

Après ces vérifications, le médecin prend la direction de la réunion quotidienne de gestion de lits.

24 heures Hugo

Au cours des prochaines semaines, Hugo Lavoie dressera un portrait inédit du Grand Montréal en s’intéressant à des personnes, à des lieux et à des événements qui caractérisent et animent la métropole et ses environs chaque heure du jour et de la nuit.

Vous avez des suggestions? Écrivez-les à l'adresse courriel gravelmatin@radio-canada.ca.

Pour consulter les autres reportages de la série 24 heures Hugo, cliquez ici.

Chargement en cours