Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Alain Gravel
Audio fil du vendredi 5 janvier 2018

Un immigrant apprend le français avec Têtes à claques

Publié le

Javad Jafari pose en compagnie de Raphaël Bordeleau.
Javad Jafari pose en compagnie de Raphaël Bordeleau.   Photo : Radio-Canada / Hugo Lavoie

Javad Jafari, d'origine iranienne, est débarqué au Québec en mars 2014 avec la forte volonté d'apprendre le français. Et il a réussi d'une façon plutôt particulière : en écoutant les vidéos Têtes à claques.

« Quand je suis arrivé à Montréal, j’avais un plan : recueillir les informations requises pour poursuivre mes études [supérieures]. Quand je suis arrivé à l’aéroport, j’ai parlé avec l’officier et je n’ai rien compris. Je me suis demandé où on était vraiment arrivés », raconte Javad Jafari.

Lui et son épouse ont entrepris d’apprendre le français en regardant des capsules humoristiques sur le web.

Les vidéos des Têtes à claques représentent la culture québécoise et nous ont vraiment aidés à apprendre la langue française.

Javad Jafari

Hugo d’or

Ébloui par l’histoire, l’engagement au travail et la maîtrise du français de Javad Jafari, Raphaël Bordeleau a soumis sa candidature pour un Hugo d'or.

Après son arrivée au Québec, Javad Jafari a amorcé des études universitaires en français puis a entrepris une recherche d’emploi. Raphaël Bordeleau, directeur dans une firme d’ingénierie à Anjou, lui a laissé sa chance et ne le regrette pas.

Il avait un c.v. très intéressant, avec une maîtrise en gestion de projets. Et ça se sentait qu’on avait quelqu’un de déterminé.

Raphaël Bordeleau

Javad Jafari fait maintenant partie d’un groupe de contrôleurs et de planificateurs de coûts. Son épouse, Mina, est chargée de cours à HEC Montréal. Elle termine actuellement sa maîtrise.

Pour soumettre la candidature d’une personne pour un Hugo d’or, écrivez à gravelmatin@radio-canada.ca.

Chargement en cours