Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Alain Gravel
Audio fil du mardi 19 décembre 2017

Le Pentagone reconnaît avoir enquêté sur des ovnis

Publié le

Illustration stylisée d'une soucoupe volante
Illustration stylisée d'un objet volant non identifié (OVNI)   Photo : Shutterstock

Le Pentagone a reconnu, dans deux médias américains, avoir financé jusqu'en 2012 les travaux d'une cellule secrète chargée d'étudier les objets volants non identifiés (ovnis), rapporte le chroniqueur Stéphan Bureau.

Le New York Times et le site Politico ont révélé, samedi, l’existence du Advanced Aerospace Threat Identification Program, financé à hauteur de 22 millions de dollars par année par le Pentagone.

« C’est un programme mis sur pied [en 2007] entre autres par le sénateur Reid. Il a reconnu, dans le New York Times, la nécessité de s'interroger sur des phénomènes qui demeurent sans réponse et d’arrêter d’en faire des tabous », mentionne Stéphan Bureau.

Le New York Times a aussi diffusé une séquence dans laquelle des pilotes de F18 sont incapables d’identifier un objet volant à 25 000 pieds d’altitude.

Ce ne sont pas des oiseaux. Ça se déplace très rapidement et l’objet n’a pas de système de propulsion apparent. Ils ne peuvent pas dire ce qu’ils voient. Plusieurs de ces phénomènes se sont produits à répétition.

Stéphan Bureau

Cette révélation du Pentagone est historique. « Le Pentagone a toujours essayé de désamorcer ou de tourner au ridicule ces histoires », souligne Stéphan Bureau.

Les Américains avaient lancé un programme, au lendemain de la Deuxième Guerre mondiale, qui a documenté plus de 10 000 observations d’ovnis. Stéphan Bureau rappelle que ce projet avait l’objectif principal de discréditer l’existence des ovnis, avant d’être interrompu. Il a été relancé en 2007.

Chargement en cours