Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Alain Gravel
Audio fil du vendredi 15 décembre 2017

Enfant insignifiant! ou la quête religieuse d’un gamin

Publié le

Henri Chassé, Sylvain Marcel et Guylaine Tremblay jouent dans Enfant insignifiant!.
Henri Chassé, Sylvain Marcel et Guylaine Tremblay jouent dans Enfant insignifiant!.   Photo : Théâtre Duceppe

La nouvelle pièce de théâtre de Michel Tremblay, Enfant insignifiant!, présentée chez Duceppe jusqu'au 3 février, plonge le spectateur dans le Québec des années 40 et 50 au coeur des questionnements d'un enfant sur la place de la religion.

Le coeur de l’histoire, c’est un petit Michel Tremblay qui pose plein de questions à son entourage, à son père, à sa mère, à sa grand-mère, à sa maîtresse d’école et à sa bonne amie. [...] Le coeur des interrogations, c’est la religion.

La chroniqueuse Katerine Verebely

Le jeune Michel Tremblay réfléchit sur la foi, se demande que croire et comment croire l’Église. Il essaie de se faire sa propre idée sur la religion, parallèlement avec les réflexions de sa mère, Nana, personnifiée par Guylaine Tremblay.

« C’est très réconfortant d’entendre la prose de Michel Tremblay récitée par Guylaine Tremblay », poursuit Katerine Verebely

La chroniqueuse culturelle de Gravel le matin salue aussi la scénographie, notamment le quai s’enfonçant dans l’océan, réalisée par Olivier Landreville.

« C’est très très beau, mais chaque anecdote n’est pas d’intérêt égal. [...] On retrouve plusieurs petits Michel à différents âges et on ne sait pas toujours [quel âge il a], c’est un peu mêlant. Je comprends qu’on ne veut pas que ce soit réaliste, mais il y a parfois une petite confusion », note-t-elle.

Enfant insignifiant! est une adaptation du récit autobiographique de Michel Tremblay, Conversations avec un enfant curieux. Michel Poirier, un habitué de l’oeuvre de Tremblay, signe l’adaptation théâtrale et la mise en scène.

Chargement en cours