Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Alain Gravel
Audio fil du jeudi 30 novembre 2017

Geneviève Poulin, une pharmacienne altruiste et compréhensive

Publié le

La pharmacienne Geneviève Poulin et sa patiente Katherine Labbé
La pharmacienne Geneviève Poulin et sa patiente Katherine Labbé   Photo : Radio-Canada / Hugo Lavoie

Geneviève Poulin est une pharmacienne attentionnée, dévouée et humaine aux yeux de sa patiente Katherine Labbé. C'est pourquoi cette dernière a soumis sa candidature pour un Hugo d'or.

Katherine Labbé souffre de migraines depuis 25 ans.
« Il y a environ un mois, ça faisait trois jours que j’avais une migraine. Je suis arrivée à la pharmacie de Geneviève Poulin un vendredi à 16 h », se rappelle Mme Labbé.

« Elle était décomposée, figée, en torture et désespérée. C’était impossible à manquer », se souvient Geneviève Poulin.

La professionnelle de la santé a promis à sa patiente qu’elle allait réfléchir à une solution.

Quelques jours plus tard, je suis à la maison et elle m’appelle. Elle est dans son auto et me dit qu’elle avait réfléchi à une solution. Elle m’a dit de ne pas m’inquiéter, qu’on allait l’essayer et que si ça ne fonctionnait pas, qu’elle avait d’autres astuces dans son sac. J’étais découragée et ça m’a remonté le moral de me faire dire qu’elle allait m’aider.

Katherine Labbé

Le patient en premier

Comptable agréée de formation, Geneviève Poulin est retournée aux études à 42 ans pour étudier la pharmacie. Elle a gradué en 2011.

J’aime approfondir la connaissance de mon patient. C’est sûr que ça demande plus de temps avec le patient. C’est moins rentable. Je ne me concentre pas sur la rentabilité à court terme. Je vois à long terme, [je vois] à un plan de santé pour mon patient.

Geneviève Poulin

Si elle se qualifie d’empathique, elle dit détenir aussi une curiosité scientifique.

J’adore me pencher sur des problèmes complexes. Ça m’allume. Je peux rêver à ça la nuit.

Geneviève Poulin

Pour soumettre la candidature d’une personne pour un Hugo d’or, écrivez à gravelmatin@radio-canada.ca.

Chargement en cours