Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Alain Gravel
Audio fil du jeudi 16 novembre 2017

Accordeur de pianos, un métier de l'ombre grandement apprécié des pianistes

Publié le

Denis Brassard accorde les pianos à la Faculté de musique de l'Université de Montréal.
Denis Brassard accorde les pianos à la Faculté de musique de l'Université de Montréal.   Photo : Radio-Canada / Hugo Lavoie

Denis Brassard est un travailleur de l'ombre, mais son travail d'accordeur de pianos à la Faculté de musique de l'Université de Montréal rejaillit sur l'ensemble des pianistes. C'est pourquoi Nicole Languérand, directrice administrative de la Faculté, a soumis sa candidature pour un Hugo d'or.

Denis Brassard a la charge de 140 pianos. Au fil des ans, son travail méticuleux a eu pour effet d’améliorer la qualité générale du parc d’instruments dont il a la responsabilité sonore. Il documente aussi ses processus de réparation afin de pouvoir léguer son savoir à la relève, précise Nicole Languérand.

Denis Brassard, accordeur de pianos, et Nicole Languérand, directrice administrative de la Faculté de musique de l'Université de Montréal.
Denis Brassard, accordeur de pianos, et Nicole Languérand, directrice administrative de la Faculté de musique de l'Université de Montréal. Photo : Radio-Canada/Hugo Lavoie

C’est un travailleur de l’ombre qui fait un métier qui ne s’apprend plus au Canada. Il est généreux de son savoir. Je trouve que, derrière chaque concert, on entend un peu de lui. Je trouvais ça important de le souligner.

Nicole Languérand

Denis Brassard a toujours souhaité exercer cette profession, après avoir décelé un problème mécanique sur le piano familial. Aucune formation d’accordeur n’était offerte au Québec. Par hasard, il a déniché un dépliant faisant la promotion du Piano Technician Program d’un collège à Toronto. C’est là qu’il a fait ses études.

Pour l’homme, il est tout naturel de passer de longues minutes à ajuster parfaitement la sonorité d’une seule touche.

Denis Brassard accorde les pianos à la Faculté de musique de l'Université de Montréal.
Denis Brassard accorde les pianos à la Faculté de musique de l'Université de Montréal. Photo : Radio-Canada/Hugo Lavoie

La modestie est très importante. Il faut prendre sa place et faire son travail du mieux possible. Quand tout le monde fait ça, le récital a lieu et tout le monde est content.

Denis Brassard

Pour soumettre la candidature d’une personne au gala des Hugo d’or, écrivez à gravelmatin@radio-canada.ca.

Chargement en cours