•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

<em>13 raisons</em>&nbsp;: Netflix n'a pas été assez responsable

Gravel le matin

Avec Alain Gravel

13 raisons : Netflix n'a pas été assez responsable

Audio fil du jeudi 27 avril 2017
Marie Grégoire et Vincent Graton à Gravel le matin

Marie Grégoire et Vincent Graton à Gravel le matin

Photo : Radio-Canada / Justine Roberge

« Je trouvais que c'était une série nécessaire. Ça amorce une discussion sur l'adolescence qui peut être une période très difficile. » Marie Grégoire et Vincent Graton s'entendent pour dire que la série 13 raisons (13 reasons why), portant sur l'intimidation et le suicide, fait réfléchir. Ils croient toutefois que Netflix aurait dû mieux en encadrer la diffusion.

De nos jours, les contenus sur Netflix sont accessibles à n’importe qui, n’importe quand. « La mise en garde aurait dû être plus importante », croit Marie Grégoire.

Certains spécialistes ont affirmé que la série pouvait éveiller des pensées suicidaires. Vincent Graton soutient que c’est un sujet qui ne doit pas être tabou. « Nous n’en parlons ni dans les familles ni dans les écoles, très peu au gouvernement, explique-t-il. La grande qualité de cette série-là, c’est qu’elle nous force à avoir une discussion. » C’est une réflexion sur l‘adolescence qui nous amène à voir la vérité en face, souligne Marie Grégoire. « La relation entre adolescents peut être tellement difficile, tellement ingrate », rappelle-t-elle.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi