Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Alain Gravel
Audio fil du jeudi 20 juin 2019

L'écoanxiété, le mal d'une génération

Publié le

Un homme et son enfant constatent les effets dévastateurs de l'homme sur la nature.
Un homme et son enfant constatent les effets dévastateurs de l'homme sur la nature.   Photo : iStock

Les discours écologiques entourant l'urgence climatique sont sur toutes les tribunes. Mais pour certaines personnes, les enjeux environnementaux sont devenus une source d'anxiété. Marie-Ève Tremblay s'est penchée sur ce phénomène appelé « l'écoanxiété ».

La communauté scientifique s’entend : il faut agir, et vite. La pilule est toutefois difficile à avaler pour certains adolescents et adolescentes et jeunes adultes qui souffrent d’angoisse en raison de leur avenir incertain.

« On parle aussi de solastagie. "Solas", c’est pour le réconfort, et "tagie", pour la douleur. Donc, c’est la douleur de perdre l’endroit qu’on aime », explique la chroniqueuse.

Certaines personnes le vivent avec une colère et un désespoir si forts que, pour les aider à canaliser l’information, elles participent à des groupes de soutien sur la question. D’autres personnes vont le vivre de manière plus modérée, en visionnant et partageant des vidéos-chocs, ou encore en vivant un malaise à l’épicerie lorsqu’elles constatent le suremballage.

Proportion de la population inquiète du réchauffement de la planète en Amérique

  • 70 % des 18 à 34 ans
  • 56 % des 55 ans et plus

« Plus on est jeune, plus on a peur pour les générations futures. C’est une question qu’on entend souvent : “Pourquoi donner naissance dans un monde comme celui-ci?” », rapporte la journaliste.

Marie-Ève Tremblay croit aussi que cette génération serait plus touchée par l’écoanxiété en raison de sa présence en ligne, beaucoup plus importante que celle des personnes de 55 ans et plus.

Souffrez-vous d’écoanxiété? Nous avons posé la question à nos internautes. Voici leurs réponses.

Chargement en cours