Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Alain Gravel
Audio fil du mardi 23 avril 2019

Le Sri Lanka a-t-il bien fait de bloquer les réseaux sociaux sur son territoire?

Publié le

Matthieu Dugal
Matthieu Dugal   Photo : Radio-Canada / Olivier Lalande

Le Sri Lanka a suspendu l'accès aux réseaux sociaux les plus populaires dans la foulée des attaques commises sur son territoire le jour de Pâques. Les autorités ont dit souhaiter éviter la propagation de fausses informations sur ces réseaux. Est-ce une bonne chose, ou une atteinte à la liberté d'expression? Matthieu Dugal démêle la question.

Selon des études universitaires consultées par le chroniqueur, le blocage des réseaux sociaux est susceptible de mener à davantage de violences au lieu de les limiter.

Il mentionne que Jan Rydzak, de l'Université de Stanford, a publié en février les résultats d’une recherche sur le cas de blocage de Facebook en 2012 en Inde. Ses résultats démontrent que la fermeture du réseau social a été associée à des hausses de cas de violences collectives et raciales.

Mais une voix discordante et forte en provenance de la Silicon Valley s’est fait entendre en début de semaine. L’analyste Kara Swisher croit plutôt que le blocage était la bonne chose à faire pour le Sri Lanka.

Matthieu Dugal résume sa pensée : les compagnies comme Facebook ont créé par avarice des armes avec le discours ambiant et sont totalement incapables de revoir leurs méthodes pour contrer la diffusion de messages violents ou haineux.

Néanmoins, le chroniqueur est d'avis que l’initiative du Sri Lanka illustre un changement radical de l'image des réseaux sociaux au pays. Il rappelle que ceux-ci étaient vus, il y a encore quelques années, au moment des révolutions arabes de 2011 en particulier, comme les vecteurs d'une information libre.

Chargement en cours