Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Alain Gravel
Audio fil du vendredi 5 avril 2019

Plaidoyer contre un péage urbain au centre-ville de Montréal

Publié le

Voiture arrêtées à un péage.
Un poste de péage.   Photo : Google Street View

Implanter des péages dans les centres urbains, New York et Londres l'ont fait. Montréal pourrait-elle aller en ce sens? François Cardinal, éditorialiste en chef de La Presse, répond par la négative.

S'affirmant pour les péages dans le Grand Montréal, François Cardinal se dit toutefois entièrement contre l’idée des péages urbains.

« Il y a même quelque chose d’un peu ridicule à y réfléchir, parce que Montréal, soyons honnête, n’a pas le pouvoir d’attraction de Manhattan ou de la ville de Londres », fait-il remarquer.

Selon l’éditorialiste en chef de La Presse, la métropole aurait beaucoup à perdre du point de vue économique.

« Le jour où vous érigez un péage autour du centre-ville ou de l’île de Montréal, du coup, vous érigez une sorte de mur tarifaire qui fera fuir les banlieusards et les entreprises », insiste-t-il.

Alors que les salles de spectacle et les restaurants se développent en banlieue de Montréal, les banlieusards n’ont plus besoin de se rendre sur l’île pour profiter d’activités riches.

Les banlieusards auront une raison de plus de rester chez eux.

François Cardinal

Par contre, Cardinal ne nie pas qu’un problème se dessine de plus en plus quant au financement du transport en commun. Selon son intuition, les revenus de la taxe sur l’essence vont baisser avec l'électrification des véhicules.

Une situation qu’il réglerait ainsi par un péage en fonction de la distance parcourue :

« Je remplacerais la taxe sur l’essence avec une taxe kilométrique. Partout, vous installez des péages avec la distance parcourue. [...] Plus vous habitez loin, plus vous payez cher parce que vous polluez davantage. Si vous prenez le transport en commun, vous avez là une échappatoire pour moins payer. »

À son avis, c’est un principe d'écofiscalité qu'il serait intéressant d'explorer.

Chargement en cours