Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Éric Robitaille
Audio fil du samedi 13 avril 2019

Une saison théâtrale inspirée du contexte politique pour le Théâtre français de Toronto

Publié le

Portrait du directeur artistique du Théâtre français de Toronto, Joël Beddows.
Joël Beddows signe sa troisième saison en tant que directeur artistique du Théâtre français de Toronto.   Photo : Maude Chauvin

Une saison théâtrale qui invite le public et les artistes à se manifester en tant que communauté, c'est ce que souhaite le directeur artistique du Théâtre français de Toronto pour la saison 2019-2020.

Après Éclats manifestes en 2017-2018 et Paroles manifestes en 2018-2019, Êtres manifestes vient clore une trilogie et se veut un clin d'oeil à une communauté qui doit continuer d'être visible dans un contexte politique difficile en Ontario explique le directeur artistique du Théâtre français de Toronto, Joël Beddows.

En tant qu'amoureux de la langue française, des cultures d'expressions françaises, on se doit d'être visibles, entendus, de se rendre manifestes d'une certaine façon , précise-t-il.

M. Beddows dit cependant qu'il cherche d'abord et avant tout à offrir au public un théâtre de rires, de plaisir, de tragédies, et à raconter de bonnes histoires. Il misera également sur l'avant et l'après-spectacle afin que le théâtre soit un lieu commun et de rencontres bien ancré dans sa communauté.

D'ailleurs, la soirée-bénéfice du Théâtre français de Toronto prendra la forme d'un spectacle de la Franco-Ontarienne d'origine péruvienne Patricia Cano et la soirée sera présidée par la députée indépendante Amanda Simard.

Place à la création d'ici

La saison du Théâtre français de Toronto s'ouvrira avec La cantatrice chauve avec la mise en scène de l'artiste torontoise Chanda Gibson.

L'établissement promet aussi un renouvellement de la formule des Zinspiré.e.s. Si cette tradition permettait aux élèves des écoles du Sud de l'Ontario d'écrire des contes pour ensuite les voir mis en scène par des professionnels au TfT, la nouvelle mouture ouvrira aussi la porte à d'autres formes d'écriture dramaturgique.

En collaboration avec le Théâtre du Nouvel-Ontario, le TfT présentera aussi une nouvelle création : Le club des éphémères, pièce écrite par Alain Doom et mise en scène par Dillon Orr, originaire de Tecumseh dans le sud-ouest de la province.

Chargement en cours