Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Éric Robitaille
Audio fil du samedi 16 février 2019

Voyager à travers le monde avec des enfants

Publié le

Une mère, ses deux fils, sa fille, devant un arrière-plan de Radio-Canada.
Aurélie Resch voyage pour son travail d'auteure et de journaliste et parfois ses enfants, Sylvain 14 ans, Louis 12 ans, et Talia 9 ans.   Photo : Radio-Canada / Isabelle Gobeil

Voyager en famille, c'est le rêve de bien des gens, mais est-ce réaliste?

Pour deux familles franco-ontariennes, ce l’est absolument.

Benoît Clément, sa conjointe Mélanie Doyon et leurs deux fils Éloi et Hugo ont réalisé un rêve en 2016 et 2017 lorsqu’ils ont mis de côté leurs vies quotidiennes pour faire le tour du monde. Aurélie Resch quant à elle voyage autour du globe pour son travail comme journaliste indépendante et auteure. Parfois ses enfants l’accompagne, parfois non.

Grands Lacs café a voulu savoir comment cela était possible.

Un homme et son fils dans un studio de radio.
Benoît, ses fils Éloï (ci-dessus) et Hugo, et sa conjointe Mélanie Doyon ont fait le tour du monde pendant un an. Photo : Radio-Canada/Éric Robitaille

Le dépaysment comme curriculum

Éloi, fils de Mélanie et Benoît dit que malgré l’occasionnel ennui de sa routine et de ses amis, son voyage a été bien enrichissant.

Sylvain, fils d’Aurélie, explique que le perpétuel changement de paysage est agréable. Son frère Louis croit que ça contribue à son éducation et à l’enrichissement de sa culture. Leur soeur Talia adore voyager et dit qu’elle préfère même voyager à une vie sédentaire.

Des conseils?

D’abord, il faut économiser. Mélanie et Benoît l'ont fait pendant trois ans afin de pouvoir se permettre de prendre un congé sabbatique de leurs emplois respectifs. En misant sur un mélange d'hôtels abordables et de gardiennage de domiciles (house-sitting), il leur a été possible de faire le tour du globe sans perdre leur chemise.

Aurélie Resch croit qu’il est important de bien répondre aux désirs des enfants qui voyagent avec nous. Malgré l’écart d’âge entre ses enfants, elle croit qu’il faut aménager des cibles de voyages pour chacun des groupes d'âge de nos enfants tout le long du parcours. Selon Benoît Clément, il faut planifier une partie du voyage, mais il faut aussi se donner de la chance d’être surpris et de sortir de sa zone de confort.

Chargement en cours