Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Michel Lacombe
Audio fil du samedi 8 juin 2019

L’Enquête nationale sur les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées : au-delà des recommandations

Publié le

Le rapport de l'Enquête nationale sur les femmes et les filles disparues et assassinées, intitulé « Réclamer notre pouvoir et notre place ».
Le rapport de l'Enquête nationale sur les femmes et les filles disparues et assassinées, intitulé « Réclamer notre pouvoir et notre place ».   Photo : Radio-Canada / Jean-Francois Villeneuve

L'Enquête nationale sur les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées (ENFFADA) a déposé cette semaine son rapport, qui conclut à un génocide des Autochtones, notamment des femmes autochtones, et énonce 231 recommandations. Le gouvernement fédéral a promis que le rapport aurait des suites concrètes.

Depuis le rapatriement de la Constitution en 1982, plusieurs commissions d'enquête ont étudié la condition des Autochtones. Qu'est-ce qui en est résulté? Nous proposons de revenir sur cette histoire récente pour mieux comprendre les voies possibles d'une réconciliation. Michel Lacombe fait le point avec ses invités.

Invités :

Édith Cloutier, directrice générale du Centre d'amitié autochtone de Val-d'Or

René Dussault, ancien juge à la Cour d’appel du Québec et coprésident de la Commission royale sur les peuples autochtones (Erasmus-Dussault)

Renée Dupuis, sénatrice indépendante

Elisabeth Patterson, avocate au cabinet Dionne Schulze et spécialiste en affaires autochtones

Tanya Sirois, directrice générale du Regroupement des centres d’amitié autochtones du Québec

Chargement en cours