•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un attentat terroriste contre deux mosquées en Nouvelle-Zélande fait 49 morts et de nombreux blessés

Faut pas croire tout ce qu'on dit

Avec Michel Lacombe

Cette émission n'est pas en ondes actuellement.

Un attentat terroriste contre deux mosquées en Nouvelle-Zélande fait 49 morts et de nombreux blessés

Audiofil du samedi 16 mars 2019
Un mémorial a été aménagé près de la  mosquée Al Noor en hommage aux victimes de la une fusillade de Christchurch, en Nouvelle-Zélande.

Un mémorial a été aménagé près de la mosquée Al Noor en hommage aux victimes de la une fusillade de Christchurch, en Nouvelle-Zélande.

Photo : Reuters / Jorge Silva

L'attentat a eu lieu à Christchurch durant la prière du vendredi. Le terroriste, un Australien qui se décrit comme un fasciste blanc de la classe ouvrière, a été arrêté. L'action a été minutieusement préparée et diffusée sur les réseaux sociaux. L'homme en explique les raisons dans un manifeste de 73 pages décrivant sa radicalisation et sa volonté de s'en prendre à des musulmans. Nos sociétés prêtent-elles suffisamment attention aux extrémistes de droite qui veulent prétendument les défendre? Michel Lacombe fait le point avec ses invités.

Charlène Bourlon, journaliste indépendante

Aurélie Campana, professeure au Département de science politique de l’Université Laval et titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur les conflits et le terrorisme

Paul Laurier, ancien policier chargé de l'antiterrorisme à la Sureté du Québec, président-directeur général de Vigiteck et chargé de cours à l'Université de Montréal

David Morin, professeur à l’Université de Sherbrooke et codirecteur de l'Observatoire sur la radicalisation et l'extrémisme violent

Marie-Ève Carignan, professeure au Département de lettres et communications de l’Université de Sherbrooke

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi