•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Faut pas croire tout ce qu'on dit

Avec Michel Lacombe

Cette émission n'est pas en ondes actuellement.

Brexit ou pas Brexit, telle est la question

Audio fil du samedi 19 janvier 2019
Des pancartes où l'on pose la question à savoir si le Brexit en vaut la peine...

Après le rejet massif de l'accord du Brexit par les députés britanniques, le scénario catastrophe d’une sortie sans accord devient de plus en plus possible.

Photo : Getty Images / Jack Taylor

Les députés britanniques ont rejeté massivement l'accord entre Londres et Bruxelles sur leur sortie de l'Union européenne. C'est une défaite cuisante pour la première ministre, Theresa May. Et cela plonge la Grande-Bretagne dans l'incertitude à deux mois de la date butoir pour accepter une entente sur le Brexit. Mme May devra présenter un plan B lundi. Quel sera-t-il? Est-ce qu'il sera accepté par le Parlement? Le scénario catastrophe d'une sortie sans accord devient de plus en plus possible, à moins que le Royaume-Uni ne décide, mais comment, de rester dans l'Union européenne. Michel Lacombe fait le point avec ses invités.

Invités:

GEORGE ROSS, professeur associé au Département de sciences politiques de l'Université de Montréal, spécialiste de politique européenne

HUBERT RIOUX, chercheur à l'École nationale d'administration publique (ENAP), spécialiste du Royaume-Uni

DENIS MACSHANE, ancien ministre de l'Europe sous Tony Blair, ancien député travailliste, auteur du livre Brexit: How Britain Will Leave Europe puis de l'ouvrage Brexit, No Exit: Why Britain Won't Leave Europe

MICHAEL BINYON, éditorialiste au quotidien britannique Times à Londres

ELVIRE FABRY, chercheuse, responsable de la politique commerciale à l'Institut Jacques Delors à Paris et spécialiste du Brexit

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi