•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’adoption du projet de loi 141, sur l'encadrement des services financiers, ferait-elle reculer la protection des consommateurs?

Faut pas croire tout ce qu'on dit

Avec Michel Lacombe

Cette émission n'est pas en ondes actuellement.

L’adoption du projet de loi 141, sur l'encadrement des services financiers, ferait-elle reculer la protection des consommateurs?

Audio fil du samedi 17 février 2018
Des piles de monnaie, factures et calculatrice

Le projet de loi 141 vise à améliorer l’encadrement du secteur financier, entre-autres, les assurances des particuliers. Le consommateur en sera-t-il mieux protégé?

Photo : getty images/istockphoto / Yozayo

Québec a déposé l'automne dernier un projet de loi visant principalement à améliorer l'encadrement du secteur financier, la protection des dépôts d'argent et le régime de fonctionnement des institutions financières. Certains articles de la loi inquiètent les associations de défense des consommateurs, les courtiers d'assurances et les conseillers financiers. Au bout du compte, quand il achètera de l'assurance ou d'autres produits financiers, le citoyen-consommateur sera-t-il mieux ou moins bien protégé? Michel Lacombe discute de la question avec ses invités.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi