Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Nicolas Ouellet.
Audio fil du vendredi 22 mars 2019

Abandonner le privilège du voyage en avion pour protéger la planète

Publié le

Un adolescent regarde au loin à l'aide de jumelles.
De plus en plus de jeunes choisissent de voyager plus près de la maison, afin d'avoir une empreinte écologique moins grande.   Photo : iStock

Limiter les voyages en avion, c'est une des résolutions prises par des adolescents pour réduire leur empreinte carbone. Jean-Philippe Baril Guérard les a rencontrés lors d'une assemblée du groupe Pour le futur Mtl.

« Je suis végane, souligne une des membres du groupe. Le fait que je voyage une fois, ça annule tout le carbone que j'ai sauvé dans une année. »

Équité climatique

« On se bat pour notre avenir, mais aussi pour celui de tout le monde », ajoute-t-elle.

Un des autres membres du groupe renchérit : « Il faut se rendre compte qu’on est nés du bon côté du monde. Il y a des milliards de personnes qui ne peuvent même pas envisager de prendre l’avion, mais elles devront quand même vivre avec les effets des changements climatiques. Au contraire de moi, elles n’ont pas les ressources pour y faire face. »

Voyager chez soi pour découvrir le monde

Pour ces adolescents, il y a moyen de découvrir le monde en visitant le Québec, notamment en étant ouverts à la diversité qui se trouve déjà chez nous. « Si on réalisait tout ce qu’il y a au Québec, on ne sentirait pas le besoin de voyager partout », souligne une membre du groupe.

Un mouvement planétaire

Greta Thundberg, jeune militante suédoise et porte-étendard du mouvement des étudiants pour le climat, a pris le train depuis Stockholm jusqu’au Forum économique mondial de Davos, afin de limiter ses émissions de carbone. Un voyage qui aurait pu lui prendre deux heures lui en a finalement coûté 32.

Chargement en cours