Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Nicolas Ouellet
Audio fil du vendredi 1 mars 2019

La bibliothèque comme remède aux « faits alternatifs »

Publié le

Une jeune secrétaire feuillette un livre, assise devant un écran d'ordinateur.
Même si Google peut répondre à plusieurs questions les bibliothécaires sont toujours fidèles au poste pour ceux qui voudraient leur soumettre une interrogation.   Photo : iStock

Même si Google et les autres moteurs de recherche promettent de trouver les réponses à toutes nos questions, les bibliothèques sont encore les sources les plus fiables d'information, selon Jean-Philippe Baril-Guérard, qui a interviewé Maryse Breton, qui travaille à Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ).

La bibliothécaire explique que le service de recherche est encore très utile, notamment pour les personnes qui sont « analphabètes de l’Internet ». Maryse Breton considère que les réponses fournies par des bibliothécaires permettent de combattre les algorithmes qui dictent quels contenus ou intérêts privés apparaissent dans le haut de la liste lorsqu’on fait une recherche sur Internet.

Dans Google et Facebook, on n’a pas le contrôle sur ce qui nous est présenté en premier. On sait que certains réseaux sociaux nous renvoient ce qu’on veut entendre, alors qu’à la bibliothèque on a une diversité des points de vue. On fait de l’éducation à la désinformation, on démontre ce qui est une bonne ou une mauvaise source.

Maryse Breton, bibliothécaire

Une tradition qui vient de loin

« Dans une des premières bibliothèques où j’ai travaillé, on avait un tiroir avec les réponses aux questions les plus communes », se rappelle Maryse Breton.

Toutefois, la tradition vient de beaucoup plus loin que cela. Depuis 2014, la Bibliothèque publique de New York publie sur ses réseaux sociaux des cartons datant des années 40 à 80 sur lesquels les bibliothécaires ont noté les questions les plus inhabituelles reçues.

Pour poser une question à un ou une bibliothécaire, rendez-vous sur reponseatout.ca ou appelez au 1 800 363-9028 et choisissez l'option 3.

Chargement en cours