Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Nicolas Ouellet.
Audio fil du vendredi 17 mai 2019

Vivre dans l'excès : les dessous du monde de la restauration

Publié le

Le chef et entrepreneur Danny St-Pierre porte un tablier devant un mur de pierres.
Le chef et entrepreneur Danny St-Pierre   Photo : Andréanne Gauthier

En entrevue avec Nicolas Ouellet, le chef et entrepreneur Danny St Pierre explique que l'intensité fait partie de l'ADN de la restauration, pour le meilleur et pour le pire.

« La fête nous habite, parce qu’on crée la fête. Vous n’irez certainement pas dans un restaurant plate, où l'on entend les mouches voler. Non seulement tu crées la fête, mais tu dois l’instiguer. J’ai fait la fête violemment et je n’ai aucun regret », explique-t-il, en revenant sur le texte qu’il a publié dans le magazine Caribou en mars 2019.

Même s’il n’a aucun regret, Danny St Pierre a décidé de prendre du recul par rapport à ce mode de vie « de pirate ».

Nouveaux chapeaux

Délaissant de plus en plus son travail de chef pour embrasser celui d’entrepreneur, Danny St Pierre assume aussi avec beaucoup de plaisir son rôle de mentor et d'investisseur. « La vie que j’ai connue comme cuisinier, la hiérarchie paramilitaire, ça n’existe plus, souligne-t-il. Moi, je veux que mon monde puisse faire du sport, avoir de bonnes dents et se payer une maison. »

Chargement en cours