Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Nicolas Ouellet.
Audio fil du vendredi 15 février 2019

Faire sa part pour la planète, un cocktail à la fois

Publié le

Des agrumes (citrons, oranges, clémentines, limes) sont étalés sur un fond blanc.
Au Club Pelicanos, toutes les parties des agrumes sont réutilisées, plutôt que d'être compostées.   Photo : iStock

Au Club Pelicano, les écorces d'agrumes, le marc de café et autres aliments compostables sont réutilisés pour faire sirops, cordiaux, sels, bouillons ou orgeats, plutôt que d'être mis dans le bac brun. En entrevue avec Jean-Philippe Baril-Guérard, le propriétaire du bar, David Schmidt, dit espérer que les voisins, les restaurateurs et les commerçants emboîteront le pas, un geste à la fois.

« On ne dit pas “Venez nous voir, on est un bar écologique”, souligne sa collègue, Mariève Cléroux. Parce que les gens ne comprennent pas ce qu’on fait, ils pensent qu’on fait du dumpster diving (déchétarisme). »

Question de valeurs

« On a réduit notre achat d’agrumes de la moitié depuis qu’on a commencé ça », explique David Schmidt. Sauf que cette initiative n’est pas nécessairement moins chère, en fin de compte, parce que l’argent économisé est réinvesti dans la transformation des matières organiques. « On finit par débourser pour ça. »

Chargement en cours