Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Nicolas Ouellet.
Audio fil du vendredi 31 mai 2019

Passer chez le coiffeur quand tout va mal : une pratique commune

Publié le

Une coiffeuse tient un peigne dans une matin, un ciseau dans l'autre et s'apprête à couper une mèche de cheveux châtains.
Une coiffeuse coupe des cheveux   Photo : iStock

Quand Laïma A. Gérald vit des moments de doute ou d'incertitude, elle prend un rendez-vous chez sa coiffeuse et demande un changement de tête. Elle est loin d'être la seule. Au-delà du cliché hollywoodien, il existe une explication psychologique à ce comportement.

« Dans un moment de transition, les gens sont déconnectés d’eux-mêmes, tant sur le plan physique que sur le plan émotionnel, explique la psychologue Stéphanie Léonard. Aller chez le coiffeur, ça permet de se reconnecter, de faire un reset. »

Les stylistes capillaires, qui sont aux premières loges de ce phénomène, sont d’ailleurs nombreux et nombreuses à avertir leur clientèle des conséquences d’un changement radical. Debbie, une coiffeuse d’expérience, soumet même un questionnaire avant toute modification importante : « As-tu une photo de ce que tu veux? Ça fait combien de temps que tu y penses? Es-tu prête à sortir ton séchoir ou à utiliser des produits coiffants? Réalises-tu que tu ne pourras plus utiliser d’élastique pour attacher tes cheveux quand tu es pressée? »

Si elle constate que sa cliente ne vient pas la voir sur un coup de tête, elle accepte de faire de grands changements. Sinon, elle propose une coupe plus conservatrice. « Je ne veux pas que les gens reviennent me voir en pleurant », s’exclame-t-elle.

Une pratique genrée

Les femmes sont beaucoup plus nombreuses que les hommes à passer chez le coiffeur ou la coiffeuse lorsqu’elles ont besoin de renouveau dans leur vie. La raison est simple : les hommes doivent en général faire pousser leurs cheveux plutôt que les couper afin de changer de style. Un processus qui prend beaucoup plus de temps.

Chargement en cours