•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Comment sortir de la glorification de l'horaire chargé

Faites du bruit

Avec Nicolas Ouellet

Comment sortir de la glorification de l'horaire chargé

Épisode 30 : vendredi 12 avril 2019
Une jeune femme a collé des cartons autocollants sur lesquels elle a dessiné des yeux, pour faire croire qu'elle est éveillée. Elle fait plutôt une sieste au bureau.

Avec les vies chargées que vivent beaucoup de gens, le temps pour soi-même et pour une vie sociale est-il devenu un luxe?

Photo : iStock

« On travaille le jour, le soir, la nuit, la fin de semaine et pendant le temps des fêtes », souligne Laïma A. Gérald, travailleuse autonome. Aurélie Lanctôt, pigiste également, considère qu'en perpétuant l'apologie du travail à tout prix, on s'isole et on se désolidarise de ses concitoyens.

« C’est valorisé socialement d’être très occupé parce que ça envoie le signal qu’on est productif, ça prouve qu’on n’est pas paresseux », déplore Aurélie Lanctôt. « C’est un rythme de vie foncièrement antisocial » où on alterne entre l’hyperactivité et la léthargie.

Trouver d’autres valorisations

Les deux chroniqueuses proposent une société utopique où l’implication dans la société serait tout aussi importante que le travail salarié. « Peut-être qu’il y aurait plus de proches aidants, suggère Aurélie Lanctôt. On serait sûrement moins malade et plus heureux. »

Les tribunes de Radio-Canada.ca font peau neuve

Les tribunes de Radio-Canada.ca sont actuellement fermées pour permettre de grandes rénovations destinées à rendre votre expérience encore plus agréable.

Quelques points à retenir:

  • Vos nom d'usager et mot de passe demeurent inchangés
  • Les commentaires publiés ces derniers mois seront transférés graduellement
  • La modération des commentaires se fera selon les mêmes règles.
Nous croyons que ce changement rendra votre expérience sur Radio-Canada.ca encore plus intéressante et interactive.

À plus tard!

L'équipe de Radio-Canada.ca

Vous aimerez aussi

  • Jusqu'au bout

  • Corde sensible