•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Réhabiliter Donalda Charron et d'autres remarquables oubliées grâce à la toponymie

Faites du bruit

Avec Nicolas Ouellet

Réhabiliter Donalda Charron et d'autres remarquables oubliées grâce à la toponymie

Épisode 29 : vendredi 5 avril 2019
Donalda Charron en 1912, âgée de 25 ans

Donalda Charron en 1912, âgée de 25 ans

Photo : Archives de M. Jean-Paul Charron

À Gatineau, seulement 3,7 % des lieux publics portent le nom d'une femme. Toutefois, cette statistique pourrait bien changer dans les prochaines années, si la conseillère municipale Maude Marquis-Bissonnette arrive à ses fins. À ce sujet, elle travaille présentement à ce que l'on baptise la nouvelle bibliothèque de son district du nom de Donalda Charron, qui a été reléguée aux oubliettes bien qu'elle ait été une pionnière du syndicalisme dans la région.

Louis-Antoine Blanchette, directeur général du Réseau du patrimoine de Gatineau et de l’Outaouais considère que le temps où toutes nos institutions étaient nommées en hommage à des hommes blancs qui ne le méritent pas tire à sa fin. « On n’a pas hésité à nommer un boulevard en l’honneur de monsieur Moussette, qui est pourtant un des maires les plus corrompus de l’histoire [de Gatineau]. Ça s’est fait au détriment de la reconnaissance de l’apport des femmes. »

Pour une bibliothèque Donalda Charron

Donalda Charron a été la présidente du syndicat des allumettières. C’est elle qui a dirigé la première grève féminine de l’histoire du Canada en 1924, en Outaouais. Elle a ainsi permis à des femmes qui travaillaient dans des conditions très difficiles d'améliorer leurs circonstances. Pourtant, elle est morte dans l’anonymat.

Ailleurs dans le monde : La répartition des rues qui portent des noms de femmes par rapport à celles qui portent des noms d'hommes, sur des cartes géographiques (Nouvelle fenêtre).

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi

  • Jusqu'au bout

  • Corde sensible