Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Nicolas Ouellet

Épisode 22 : vendredi 15 février 2019

  • L'animateur Roger Baulu prend la pose avec Marie-Claude Lévesque qu'on voit assise sur un trône coiffée d'un diadème, l'annonceur Henri Bergeron et l'hôtesse Lucie Gauthier.

    Le succès de La poule aux d’œufs d'or réside dans son authenticité

    Toutes les semaines, année après année depuis 25 ans, l'émission La poule aux œufs d'or rassemble près d'un million de personnes devant leur téléviseur. Gabrielle Côté a imité tous ces Québécois en compagnie de l'ancienne critique de télévision Louise Cousineau pour réfléchir aux raisons de ce succès. Pour la journaliste à la retraite, cette émission connaît une telle longévité parce qu'elle transcende les classes sociales. Voir la suite »

  • Au mois de novembre dernier, alors que les étudiants de plusieurs facultés de l'Université de Sherbrooke étaient en grève.

    Rémunération des stages : la prochaine étape pour l'équité salariale

    Les domaines traditionnellement féminins, comme les soins infirmiers ou l'éducation, sont les milieux où la plupart des formations incluent des stages obligatoires non payés. Pour l'historienne Camille Robert, qui a codirigé le recueil Travail invisible : portraits d'une lutte féministe inachevée, cette injustice s'explique notamment par un manque de reconnaissance des métiers où l'on prend soin des autres par rapport à ceux des domaines dits productifs, comme le génie, le droit ou l'entrepreneuriat. Voir la suite »

  • Des agrumes (citrons, oranges, clémentines, limes) sont étalés sur un fond blanc.

    Faire sa part pour la planète, un cocktail à la fois

    Au Club Pelicano, les écorces d'agrumes, le marc de café et autres aliments compostables sont réutilisés pour faire sirops, cordiaux, sels, bouillons ou orgeats, plutôt que d'être mis dans le bac brun. En entrevue avec Jean-Philippe Baril-Guérard, le propriétaire du bar, David Schmidt, dit espérer que les voisins, les restaurateurs et les commerçants emboîteront le pas, un geste à la fois. Voir la suite »

Chargement en cours