Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Barbara Leroux
Audio fil du vendredi 14 décembre 2018

L’avenir de Saint-Élie-de Caxton est en jeu, selon un ancien maire

Publié le

Église de Saint-Élie-de-Caxton en hiver avec un lutin sur un poteau
La Municipalité de Saint-Élie-de-Caxton   Photo : Radio-Canada

« Honnêtement, si je ne me retenais pas, je pleurerais », a déclaré d'entrée de jeu l'ancien maire de Saint-Élie-de-Caxton, André Garant, lors de son entrevue à l'émission Facteur matinal, vendredi.

André Garant est attristé par les mauvaises nouvelles entourant Saint-Élie-de-Caxton, municipalité dont il a été le maire de 1989 à 2001 puis de 2005 à 2013. Je trouve ça malheureux, dit-il.

Des carrioles illégales

Dans un communiqué émis jeudi, la Municipalité indique qu’elle a été avisée par la Sûreté du Québec (SQ) et la Société de l'assurance automobile du Québec (SAAQ) que les carrioles enfreignent le Code de la sécurité routière. La Municipalité précise que l’avis de la SQ et de la SAAQ survient après le dépôt d’une plainte.

La route devra être fermée à la circulation pour que les carrioles puissent circuler légalement.

J’ai vu les auto-patrouilles de la Sûreté du Québec suivre les voitures et envoyer la main au chauffeur et aux touristes, raconte M. Garant.

Il s’explique mal pourquoi le problème resurgit à ce moment-ci. C’est méchant, ça a beaucoup de conséquences ce qui se passe.

Je ne sais pas ce qui fait que ça brasse de même et qu’on met cela [les balades en carrioles] en danger.

André Garant, ancien maire de Saint-Élie-de-Caxton
André Garant devant un décor de la Féérie de Noël
André Garant a été maire de la municipalité de Saint-Élie-de-Caxton de 1989 à 2001 puis de 2005 à 2013. (Archives) Photo : Radio-Canada

Les balades en carriole ont été créées en 2006, alors qu’André Garant était maire de la municipalité. Il rappelle que le projet a revigoré l’économie de l’endroit.

Une rencontre est nécessaire, selon André Garant

Cette année, les touristes ne seront pas guidés par la voix de Fred Pellerin lors de leur balade de la Féerie de Noël à travers le village. C'est plutôt une conteuse de Montréal que les visiteurs pourront entendre.

L'ancien maire de Saint-Élie-de-Caxton, André Garant, croit qu'une réunion entre Fred Pellerin, Jeannot Bournival, qui a participé à l'élaboration de la Féerie de Noël, et le conseil municipal s'impose.

Il faut absolument crever l’abcès et voir le bien de Saint-Élie là dedans, oublions nos nombrils et voyons ce qu’est vraiment la solution pour notre communauté.

Je pense qu’en gros, qu’il y ait des gens qui aillent se plaindre, il n’y a pas de problème, mais il faut rester polis aussi dans les interventions et il faut comprendre la situation de l’autre, ajoute-t-il.

Gestion de la crise des pannes

Le maire, dans les circonstances, fait son travail avec son conseil municipal, croit André Garant.

Par rapport à la gestion des pannes de courant prolongées, l’ancien maire croit que Robert Gauthier a agi aussi bien qu’il le pouvait.

Des citoyens se sont notamment plaints du manque de communication de la part de la municipalité et de l’absence d’un centre pour accueillir les sinistrés.

C’est un humain, on a connu une tempête de neige, les vents effrayants, je pense que [Robert Gauthier] a fait son possible, affirme M. Garant.

Selon lui, il n’y a personne à la municipalité de Saint-Élie-de-Caxton qui est mal intentionné.

Chargement en cours