Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Barbara Leroux
Audio fil du mercredi 12 décembre 2018

Forte hausse de taxes pour les agriculteurs à Warwick

Publié le

Le Québec a perdu 880 fermes laitières entre 2010 et 2016.
Le Québec a perdu 880 fermes laitières entre 2010 et 2016.   Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Lavoie

Les agriculteurs de Warwick au Centre-du-Québec font face à des hausses de taxes allant jusqu'à 60 %, en raison de la révision de la valeur des terres agricoles.

Le président de l'Union des producteurs agricoles (UPA) au Centre-du-Québec, Daniel Abel, est déçu, mais pas surpris de cette hausse.

Il affirme que la révision de la valeur des terres se fait sur la base de leur valeur marchande, ce qui explique l'augmentation du compte de taxes.

Le dépôt du budget cette semaine à Warwick et venu corroborer les appréhensions qu’on avait.

Daniel Abel, président de l'UPA au Centre-du-Québec

On est littéralement coincé dans un système où s’il n’y a pas de révision de frais, les producteurs ont à décaisser des sommes astronomiques, a déclaré Daniel Abel.

Pour une ferme qui vaut 1,4 million en 2018 à Warwick, cela représente une augmentation de sa valeur de 60 % et augmentation de la charge taxée au producteur de 65 %, explique le président de l’UPA au Centre-du-Québec.

Il souhaiterait que Québec et les municipalités se penchent sur ce problème.

Il faut inévitablement que le gouvernement se mette en oeuvre avec le monde municipal et agricole pour trouver des solutions qui vont ramener une équité en matière de contribution dans le régime de taxation foncière, affirme-t-il.

Chargement en cours