Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Barbara Leroux
Audio fil du vendredi 19 octobre 2018

Le maire de Drummondville se réjouit que le Centre-du-Québec ait un ministre

Publié le

Alexandre Cusson, président de l’UMQ
Alexandre Cusson, président de l’UMQ   Photo : Radio-Canada

Le maire de Drummondville, Alexandre Cusson, pense que la nomination du député de Jonhson, André Lamontagne, au poste de ministre de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation est une bonne nouvelle pour le Centre-du-Québec.

C’est important que quelqu’un connaisse les dossiers du Centre-du-Québec autour de la table des ministres, opine Alexandre Cusson, qui souligne qu’un seul élu centricois, le péquiste Yves-François Blanchet, a siégé au Conseil des ministres dans les 15 dernières années.

Le maire de Drummondville croit qu’un des dossiers prioritaires à l’Assemblée nationale pour le Centre-du-Québec est que la région obtienne une meilleure reconnaissance.

Il y a énormément de directions régionales ou de ministères qui sont installés dans toutes les régions administratives du Québec, mais pas au Centre-du-Québec, déplore le maire Cusson. [Notre région] va parfois être jumelé au bureau de l’Estrie, parfois avec la Montérégie, souvent avec la Mauricie.

Il faut être capable d’avoir des leviers au niveau de la région, notamment en ce qui concerne le dossier de la santé où on est, la Mauricie et le Centre-du-Québec, les deux seules régions administratives au Québec qui ne sont pas indépendantes au niveau de la gestion de leur réseau de la santé.

Le maire de Drummondville, Alexandre Cusson

Alexandre Cusson compte rencontrer sous peu les deux députés qui couvrent le territoire de Drummondville : Sébastien Schneeberger (Drummond) et André Lamontagne (Johnson).

Interrogé sur le fait que le whip sortant Donald Martel, député réélu dans Nicolet-Bécancour, ait été écarté du conseil des ministres, le maire de Drummondville a dit comprendre que les nominations ont dû être « un casse-tête » pour le premier ministre François Legault, étant donné le nombre d’élus.

Il s’est aussi dit sûr que Donald Martel, qu’il a qualifié de parlementaire aguerri, héritera d’autres tâches parlementaires dans les prochaines semaines.

Pas de nouvel amphithéâtre à Drummondville

Plus tôt cette semaine, le commissaire de la Ligue de hockey junior majeur de hockey du Québec (LHJMQ), Gilles Courteau, a déclaré que Drummondville devrait se doter un nouvel amphithéâtre pour son équipe, les Voltigeurs.

Le Centre Marcel-Dionne de Drummondville
Le Centre Marcel-Dionne (archives) Photo : Radio-Canada/Guy Marcotte

Le maire Alexandre Cusson a une fois de plus fermé la porte au projet d’un nouvel amphithéâtre.

Gilles Courteau fait bien son travail de commissaire : ce qu’il souhaite, ce sont de meilleurs arénas partout au Québec, a-t-il souligné. Nous, on gère différents dossiers : on a entre autres besoin d’une nouvelle usine de traitement de l’eau, qui va coûter entre 60 et 70 millions de dollars dans les prochaines années. On doit aussi maintenir un taux de taxation qui a du bon sens. Ce sont les gens qui auraient à payer un nouvel amphithéâtre.

La rénovation du Centre Marcel-Dionne, qui accueille actuellement les activités des Voltigeurs, est dans les cartons de la Ville de Drummondville depuis quelques années.

Le maire explique que les plans et devis des travaux ont été approuvés au mois d’août.

Chargement en cours