Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Barbara Leroux
Audio fil du vendredi 14 septembre 2018

Ouragan Florence  :  Une Trifluvienne installée en Caroline du Nord se prépare

Publié le

Deux personnes traversent une route inondée en Caroline du Nord.
Les rues ont été inondées vendredi matin dans certaines villes de la Caroline du Nord.   Photo : Reuters / Eduardo Munoz

La Trifluvienne Lili Perreault, qui étudie à Raleigh depuis deux ans, s'attend à des pannes d'électricité et à des pluies diluviennes lors du passage de l'Ouragan Florence. Vendredi matin toutefois, de sa fenêtre, tout était encore calme.

Au micro de Barbara Leroux, à l’émission Facteur matinal, elle a confié que même si Raleigh est située à 300 km des côtes, plusieurs résidents ont évacué la ville vers l’Ouest, ou ont fait des provisions.

Ça fait plusieurs jours qu’on se prépare. Tout le monde attend la tempête.

Lili Perreault
Elle est assise sur une plage, foulard au cou et manteau bleu.
La Trifluvienne Lili Perreault étudie depuis deux ans en foresterie à Raleigh, en Caroline du Nord. Photo : Facebook

Même si les résidents attendent « des pluies extrêmes pour les prochains jours », elle se sent toutefois en sécurité.

« Les plus gros risques, ce sont les inondations et le manque d’électricité. Donc ce ne sont pas tant les vents, mais l’eau qui nous inquiète », explique-t-elle.

Tout le monde a acheté des bouteilles d’eau et des provisions pour plusieurs jours à la maison, sans courant. À l’épicerie, il n’y avait plus d’eau, plus de pain.

Lili Perreault

Même s'il a été rétrogradé en catégorie 1, l’ouragan Florence demeure dangereux et imprévisible, indique le Centre national des ouragans.

Chargement en cours