•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'aventurière Caroline Côté de passage en Mauricie

Facteur matinal

Avec Barbara Leroux

En semaine de 6 h à 9 h

L'aventurière Caroline Côté de passage en Mauricie

Audio fil du jeudi 7 juin 2018
Caroline Côté pose devant sa tente, sac au dos, dans un parc.

L'aventurière et ultra-marathonienne Caroline Côté s'apprête à parcourir 2000 kilomètres en solo de Natashquan à Montréal.

Photo : Hydro-Québec

Relier Natashquan à Montréal à pied en 80 jours, en suivant les lignes d'électricité d'Hydro-Québec : voilà le défi qu'est en train de relever Caroline Côté. Le parcours de son expédition baptisée « ÉlectrON » l'a menée en Haute-Mauricie.

« C’est tout un changement que de revoir le milieu urbain, le soleil », a admis Caroline Côté, jointe à Grand-Mère par l’équipe de Facteur matinal, avant de reprendre la route vers Shawinigan.

Son aventure entreprise en avril lui a réservé bon nombre de défis, comme un hiver qui ne finissait pas.

« J’avais fait des expéditions en Antarctique et en Alaska », raconte Caroline Côté. « Je me disais qu’il n’y aurait pas de problème au Québec. Mais sur la Côte-Nord, j’ai eu des conditions assez extrêmes. »

De nombreux défis sur son chemin

Caroline Côté soigne encore des engelures et rapporte avoir souffert de la solitude dans les dernières semaines. Elle a souvent pensé à abandonner. « Je me disais : wow, à Montréal, ce sont des conditions printanières, et moi, je suis ici… »

L’aventurière s’est raccrochée à la mission de l’expédition ÉlectrON : raconter l’ampleur du réseau électrique québécois et la beauté des paysages d’ici.

Celle qui est aussi cinéaste compte réaliser un film pour raconter son périple, auquel il ne reste que neuf jours.

2000 km en 80 jours

Caroline Côté a quitté Natashquan le 4 avril dans le cadre de l’expédition ÉlectrON, organisée par Hydro-Québec.

C'est la compagnie qui l'a mise au défi de parcourir 2000 km en moins de 80 jours, une analogie aux électrons qui parcourent cette même distance en une fraction de seconde pour alimenter les citoyens en électricité.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi