•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Facteur matinal

En semaine de 6 h à 9 h

Retour au cinéma et à la réalisation télé pour Robin Aubert

Rattrapage du mercredi 12 août 2020
Robin Aubert réagit après la victoire de son long métrage « Les Affamé », sacré meilleur film au Gala Québec Cinéma, le 3 juin 2018.

Robin Aubert

Photo : Radio-Canada

Dès vendredi, le comédien Robin Aubert prendra les traits de Mandeep aux côtés de Patrick Huard dans le film Mon cirque à moi de la réalisatrice Myriam Bouchard. Un rôle qui représente un défi pour le comédien qui incarne un personnage muet.

Le film retrace l’histoire d’une petite fille dont la mère est morte et le père (Patrick Huard) est clown de métier. Celui-ci élève sa fille dans sa vie de nomade alors qu'elle rêve secrètement d'aller dans un collège privé et d'avoir une vraie maison au lieu d'une roulotte.

Robin Aubert complète un trio en incarnant un assistant clown. Cet étranger, muet, élevé par une tigresse dans la jungle, est très précieux pour la jeune fille interprétée par Jasmine Lemée.

Jouer un personnage silencieux revêtait un caractère particulier pour le comédien. Ce n’est peut-être pas le même effort que d’apprendre des textes, mais c’est un beau défi que de ne pas parler. La réalisatrice m’a dit une phrase qui m’a fait tout comprendre sur ma façon de jouer. Dans le trio, Mandeep représente la mère, résumait le comédien en entrevue à l’émission Facteur matinal.

Sur une scène extérieure, un homme (Patrick Huard) maquillé en clown jongle, devant un autre homme portant un turban et jouant de l'accordéon (Robin Aubert) et une petite fille (Jasmine Lemée).

Mon cirque à moi, de Miryam Bouchard

Photo : Laurent Guerin

Robin Aubert a mis du temps pour préparer ce rôle en revoyant des films muets de Charlie Chaplin et Buster Keaton, mais aussi en observant autour de lui.

Cinéma et télévision

Le résident d’Ham-Nord au Centre-du-Québec a des projets sur la planche à dessin. L’arrêt des activités provoqué par la pandémie lui a permis d’être inspiré. Tant et si bien qu’il a déposé mercredi un projet de film auprès de la SODEC.

Au cours des prochaines semaines, son temps sera occupé par un projet télé puisqu’il réalisera Les beaux malaises 2.0 avec Martin Matte. La première mouture, Les beaux malaises, constituait un rendez-vous manqué pour lui.

 J’avais réalisé l’émission pilote des Beaux malaises, mais au moment de la production ma blonde accouchait alors j’ai recommandé Francis Leclerc qui a fait toute la série. Cette fois-ci, c’est Francis qui ne pouvait pas, alors Martin Matte m’a rappelé et j’en suis bien content. 

Le tournage des Beaux malaises 2.0 s’amorce en septembre. Entre-temps, Robin Aubert est de la distribution du film Mon cirque à moi, en salle dès vendredi.

Avec les informations de Linda Corbo

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi