•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Facteur matinal

En semaine de 6 h à 9 h

À la rentrée, les enseignants devront être bienveillants envers eux

Rattrapage du mercredi 5 août 2020
Un enseignant supervise le travail d'élèves du secondaire dans une classe.

De grands défis attendent les enseignants à la rentrée 2020.

Photo : iStock

De grands défis attendent les enseignants pour la rentrée 2020. Si l'expérience du retour partiel en classe de mai dernier a permis d'explorer une forme différente de pédagogie, les enseignants doivent tout de même s'attendre à faire preuve d'ingéniosité et d'imagination, tout en prenant soin d'eux.

Professeure et chercheuse au Département des sciences de l'éducation à l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR), Nancy Goyette croit que les enseignants doivent d’abord et avant tout se faire confiance.

Les enseignants doivent se dire qu’il y a de la place pour l'amélioration et qu’ils font de leur mieux pour élaborer des stratégies adaptées dans cette situation inédite, a expliqué celle qui est spécialiste sur la question du bien-être des enseignants, en entrevue à l'émission Facteur matinal.

Ça demeure une situation anxiogène, alors il faudra aussi que les enseignants soient bienveillants envers eux.

Nancy Goyette, professeure et chercheuse au Département des sciences de l'éducation de l'UQTR

Les enseignants du secondaire auront à faire face à une plus grande adaptation puisque ceux-ci ont majoritairement enseigné à distance ce printemps. Cette fois, la rentrée risque de les confronter à un enseignement en présence d’élèves, mais avec des mesures sanitaires particulières.

Un plan imprécis

Malgré tout, Nancy Goyette estime que le gouvernement doit clarifier son plan rapidement pour permettre une préparation optimale des écoles et des enseignants.

On doit leur donner un espace de réflexion pour voir comment on organise tout ça. Le plan ministériel n’est pas clair pour l’instant, souligne la professeure de l'UQTR. Il faut obtenir l’information rapidement pour organiser une rentrée facilitante pour tous, où on va réussir à faire en sorte que nos élèves entrent à l’école et se sentent bien. Pour ça, il faut du temps aux enseignants.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi