•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Facteur matinal

En semaine de 6 h à 9 h

Les librairies de quartier sur le circuit des touristes

Rattrapage du mardi 4 août 2020
Une librairie de la 3e Avenue, à Québec.

Les librairies de quartier sont désormais des points d'intérêt pour certains touristes.

Photo : Radio-Canada / Claudia Genel

À l'instar de la route des bières, des vignobles ou des marchés locaux, les librairies de quartier deviennent des lieux de plus en plus prisés où les touristes s'arrêtent pendant les vacances.

C’est ce qu’a remarqué Audrey Martel, de la librairie L'Exèdre, à Trois-Rivières, au fil de ses discussions avec les visiteurs. Ça fait partie de notre métier de jaser avec les clients, explique-t-elle. On a le temps de placoter avec eux pour savoir ce qu’ils cherchent, quelles sont leurs lectures actuelles et aussi d’où ils viennent.

On constate que les gens arrêtent en passant. Parfois parce qu’ils ont terminé leurs lectures de voyage, mais surtout pour découvrir les librairies de quartier.

Audrey Martel, copropriétaire et libraire à L'Exedre

Pandémie et ventes en ligne

En entrevue à l'émission Facteur matinal, Mme Martel est revenue sur les ventes en ligne qui ont explosé pendant le confinement. Depuis que son commerce est rouvert au public, les gens passent moins de temps sur le web, mais le débit de vente en ligne demeure élevé.

La libraire estime que cette habitude de consommations demeure, mais elle sent aussi que les lecteurs ont envie d’être en librairie.

Fictions et romans québécois

Pour ce qui est de l’intérêt des lecteurs cet été, les fictions demeurent le genre en vogue pendant les vacances.

Ce qui est intéressant, c’est que les romans québécois intéressent de plus en plus les gens. On dirait que ça s’inscrit au même titre que l’achat local, affirme Mme Martel. On a envie de découvrir ce qui se fait chez nous, et ça perdure une fois qu'on a lu un roman québécois. C’est une tendance qui se maintient.

Avec les informations de Josée Bourrassa

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi