•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Facteur matinal

En semaine de 6 h à 9 h

Un manque de personnel grave observé au Centre Avellin-Dalcourt de Louiseville

Rattrapage du mardi 4 août 2020
Une médecin au chevet d'un patient âgé.

Le manque de personnel au CHSLD de Louiseville inquiète.

Photo : iStock

Il y a un manque important de personnel au Centre multiservices de santé et de services sociaux Avellin-Dalcourt de Louiseville. Les infirmières et les préposés sont essoufflés, selon leur syndicat.

En entrevue à l’émission Facteur matinal mardi, Nathalie Perron, la présidente du Syndicat des professionnelles en soins de la Mauricie et du Centre-du-Québec, a affirmé que la situation était inquiétante.

La dame dans son bureau.

La présidente du syndicat des professionnelles en soins de la Mauricie et du Centre-du-Québec (FIQ), Nathalie Perron

Photo : Radio-Canada

On regardait la planification horaire et des fois, sur cinq infirmières auxiliaires, on en avait zéro à l’horaire parce qu’il y a beaucoup d’absentéisme, de maladies, mais les vacances sont aussi très présentes dans l’état actuel.

Nathalie Perron, la présidente du Syndicat des professionnelles en soins de la Mauricie et du Centre-du-Québec

Ce manque de main-d'oeuvre n’est pas lié directement à la pandémie de COVID-19. Selon Mme Perron, le problème était déjà observé avant le mois de mars.

Depuis trois ans, c’est difficile d’avoir des nouvelles embauches dans cette région-là, il y a eu beaucoup d’exodes un peu plus vers les grands centres. Les gens s’en vont plus vers la région de Trois-Rivières, dit-elle. Ce qui a créé un gros trou pour ce CHSLD-là.

Mme Perron propose comme solution une cohorte accélérée, comme ce fut le cas pour les préposés aux bénéficiaires. Elle lance un appel au gouvernement.

Pour les gens qui seraient disponibles au Québec, qui chercheraient des emplois, dans les soins infirmiers, que ce soit infirmières, infirmières auxiliaires, ces deux types d’emplois, on a extrêmement besoin de personnel. Je pense que ce serait une belle façon de continuer à offrir des services à la population du Québec, conclut-elle.

De nouvelles ressources seraient toutefois en train d'être engagées par le CIUSSS MCQ.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi