•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : des entreprises essentielles au parc industriel et portuaire de Bécancour

Facteur matinal

Avec Barbara Leroux

En semaine de 6 h à 9 h

COVID-19 : des entreprises essentielles au parc industriel et portuaire de Bécancour

Rattrapage du lundi 6 juillet 2020
Vue aérienne du parc industriel et portuaire de Bécancour

Vue aérienne du parc industriel et portuaire de Bécancour

Photo : Facebook / Parc industriel et portuaire de Bécancour - SPIPB

Contrairement à d'autres secteurs, les activités du parc industriel et portuaire de Bécancour sont loin d'avoir été mises sur pause durant la pandémie de COVID-19. Cette crise a même mis en lumière l'importance des entreprises qui y sont installées, selon le pdg du parc.

Ça nous a fait constater que les entreprises qui sont à Bécancour, qui sont en majorité des multinationales, sont des éléments clés pour le développement économique du Québec, a déclaré le président-directeur général de la Société du parc industriel et portuaire de Bécancour, Maurice Richard, en entrevue à Facteur matinal.

L'usine Cepsa.

Cepsa Chimie Bécancour a commencé ses opérations au printemps 1995.

Photo : Radio-Canada / Jean-François Fortier

Il souligne notamment qu’Olin fabrique du chlore et de l’eau de Javel et Arkema, du peroxyde d’hydrogène. Il y a aussi Cepsa Chimie Bécancour qui produit de l'alkylbenzène linéaire qui sert à fabriquer du détergent.

[Les entreprises du parc industriel et portuaire] ont été nécessaires durant toute la période de la pandémie.

Maurice Richard, pdg Société du parc industriel et portuaire de Bécancour
La façade d'Olin.

Olin produit entre autres du chlore, du soude caustique et de l'acide chlorhydrique.

Photo : Radio-Canada

La très grande majorité des entreprises, sauf quelques PME de service, n’ont pas été directement attaquées au niveau de leurs opérations, résume le pdg du parc.

Une zone d’innovation sur les gaz à effet de serre

Le pdg de la Société du parc industriel et portuaire de Bécancour affirme qu’un projet de zone d’innovation sera présenté dans quelques mois au gouvernement du Québec.

Maurice Richard affirme qu’il s’agira d’un centre d'innovation et de recherche sur les gaz à effet de serre.

Il indique que le projet s’inspire d’une nouvelle façon de faire, en mettant en collaboration l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR), les élus et les promoteurs.

La façade d'Arkema.

Arkema produit des solutions de peroxyde d'hydrogène.

Photo : Radio-Canada / Jean-François Fortier

Dans le dernier budget provincial, Québec consacre 20 millions de dollars à la mise en place de zones d’innovation dans la province.

Maurice Richard souligne que le député caquiste de la région, Donald Martel est justement responsable du dossier des nouvelles zones d’innovation. Le député de Nicolet-Bécancour est adjoint parlementaire du premier ministre pour les volets du projet Saint-Laurent et des zones d’innovation.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi