•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

FestiVoix : rendez-vous sur le web

Facteur matinal

Avec Barbara Leroux

En semaine de 6 h à 9 h

FestiVoix : rendez-vous sur le web

Rattrapage du jeudi 25 juin 2020
gens assis sur des sièges

Foule pour le spectacle de Charlotte Cardin au Festivoix 2018

Photo : Radio-Canada / Josée Bourassa

Faute de garnir les scènes extérieures du centre-ville trifluvien, le FestiVoix amorce jeudi, et jusqu'au 5 juillet, une édition 100 % virtuelle.

Listes d’écoute, captations marquantes des éditions précédentes, spectacles originaux, le site web de l’événement offrira de quoi stimuler l’appétit des festivaliers, en attendant un retour à la normale en 2021.

Dans cette foulée virtuelle, le FestiVoix et la Corporation des événements de Trois-Rivières proposent deux spectacles originaux appelés Rencontre. Ce samedi, on aura au duo Marie-Mai et Coeur de Pirate et le 4 juillet, ce sera au tour du trio formé de Louis-Jean Cormier, Patrice Michaud et Vincent Vallières.

Traditionnellement, le 1er juillet se fête au FestiVoix alors que tout est gratuit. Cette année ne fera pas exception.  Toute la journée, il y aura des capsules et des prestations sur notre site et, le soir, on va offrir un spectacle dans un lieu symbolique qui sera dévoilé lundi , mentionne le directeur général du FestiVoix, Thomas Grégoire.  Ce lieu est lié au patrimoine. Les gens le connaissent, mais ils vont le découvrir d’une façon artistique grâce au spectacle avec Bobby Bazini, Matt Holubowski et Cindy Bédard. 

Des bijoux à redécouvrir

Entre-temps, chaque jour, le FestiVoix propose des listes d'écoute musicale qui mettent en vedette les artistes qui devaient se produire sur les différentes scènes de l’événement. On y présentera aussi des moments inoubliables.

 Je me souviens de Milk and Bone à l’église St. James, de Vincent Vallières dans les voûtes de Boréalis, de Dominique Fils-Aimé et de Charlotte Cardin à la radio du FestiVoix… Ce sont des bijoux exceptionnels captés dans des lieux symboliques pour la ville. C’est cette énergie qu’on veut mettre en valeur , relate M. Grégoire.

Une marque de confiance

En marge, les responsables du FestiVoix préparent l’édition 2021 animés par la confiance du public à l’égard de l’organisation. Thomas Grégoire en veut pour preuve les témoignages de vive voix qu’il reçoit, mais aussi le fait qu’à peine 10 % des gens ont exigé le remboursement du passeport pour l’édition actuelle.

 Étant donné les conditions économiques actuelles, on interprète ça comme une belle marque de confiance. On travaille très fort pour préparer une édition 2021. 

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi