•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le projet de loi 61 et l'UMQ : le point de vue de Michel Angers, maire de Shawinigan

Facteur matinal

Avec Barbara Leroux

En semaine de 6 h à 9 h

Le projet de loi 61 et l'UMQ : le point de vue de Michel Angers, maire de Shawinigan

Rattrapage du vendredi 12 juin 2020
Un homme habillé tout en jaune et portant un masque se tient près d'un camion qui déverse du gravier.

L'activité a repris sur les chantiers de construction industriels, commerciaux et institutionnels du Québec.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Le maire de Shawinigan Michel Angers espère que les parlementaires reprendront les discussions rapidement et efficacement pour parvenir à une entente sur le projet de loi 61 déposé par le gouvernement Legault pour relancer l'économie du Québec.

Ce qu’on demande aux parlementaires, c’est de s’asseoir et de laisser de côté la partisanerie, a-t-il résumé en entrevue à Facteur matinal.

S’il n’est pas d’accord avec tous les aspects du projet de loi tel que présenté initialement, le maire Angers concède que les municipalités du Québec ont besoin de ce coup de pouce. Les projets d’infrastructures sont souvent ce qui relance l’économie, a expliqué le maire de Shawinigan.

C’est vrai à Montréal, c’est vrai à Québec, mais c’est encore plus vrai en région.

Le maire de Shawinigan Michel Angers

Celui qui siège aussi au conseil d’administration de l’Union des municipalités du Québec (UMQ) considère qu’il sera trop tard si les travaux parlementaires font en sorte que le projet de loi ne devait être adopté qu’à l’automne prochain.

Michel Angers a rappelé que beaucoup de travaux doivent se faire exclusivement ou de manière plus importante l’été, comme les grands travaux de pavage.

Il convient que les règles édictées à la suite de la Commission Charbonneau ne doivent pas être bafouées pour aller plus vite, mais il pense tout de même que les processus gouvernementaux pourraient aller plus rondement à bien des égards.

Ça fait dix ans que je suis à la mairie et que je réclame des assouplissements sur la rapidité de réponse de certains ministères, a rappelé le maire.

Le gouvernement Legault et l'opposition semblent incapables de s'entendre sur le projet de loi 61 qui vise à accélérer la mise en chantier de 202 projets d'infrastructure, alors que la session parlementaire doit se terminer vendredi.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi