•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les studios d'entraînement se préparent et attendent

Facteur matinal

Avec Barbara Leroux

En semaine de 6 h à 9 h

Les studios d'entraînement se préparent et attendent

Rattrapage du jeudi 11 juin 2020
Des personnes sur des tapis roulants

Des jeunes dans un centre de conditionnement physique.

Photo : iStock

Propriétaire de trois salles d'entraînement, Laurie Bellerive piaffe d'impatience. L'entrepreneure voit défiler les annonces de déconfinement de différents commerces sans qu'il ne soit question du secteur d'activité qui la concerne.

 Tout ce que l’on entend, ce sont des rumeurs. Parfois, j’entends que ce sera en juillet, d’autres fois que ce ne sera pas avant 2021. On est dans le néant , précisait Mme Bellerive en entrevue à Facteur matinal.

Dans la séquence que suit le gouvernement, les salles d’entraînement se situent dans la même catégorie que les bars et les croisières.

Laurie Bellerive soutient ne pas comprendre pourquoi les restaurants peuvent accueillir des tablées de dix personnes et que, de son côté, elle ne peut ouvrir ses salles d’entraînement, même à volume réduit.

 On est conscients que des mesures devront être prises. Par exemple, demain matin je peux fonctionner sur rendez-vous. Mon site internet est prêt pour ça. On ne veut pas de file d’attente à l’entrée , relate-t-elle.

Comme d’autres propriétaires de studios d’entraînement, Mme Bellerive espère que la santé publique mettra le pied sur l’accélérateur puisque, selon elle, plusieurs de ses clients ont besoin de retrouver une routine d'entraînement pour leur santé physique et mentale.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi