•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Sanctuaire n’attend que le signal de Québec

Facteur matinal

Avec Barbara Leroux

En semaine de 6 h à 9 h

Le Sanctuaire n’attend que le signal de Québec

Rattrapage du mercredi 27 mai 2020
Le Sanctuaire Notre-Dame-du-Cap.

Le Sanctuaire Notre-Dame-du-Cap.

Photo : Radio-Canada

Même si aucun signal n'est encore envoyé de Québec, le Sanctuaire Notre-Dame-du-Cap se dit prêt à réagir dès que le feu vert sera donné pour le déconfinement des lieux de culte.

Le recteur du Sanctuaire et évêque auxiliaire souhaite que la réponse arrive plus tôt que tard. La pandémie a généré a une grande part de tristesse, de peine et de deuil qui ne sont pas encore traversés. Ça va prendre du temps et les besoins spirituels sont présents, estime Mgr Pierre-Olivier Tremblay.

Les évêques du Québec ont travaillé conjointement avec les représentants de plusieurs confessions, chrétiennes ou non, pour formuler des recommandations sur le reprise des activités dans le respect des exigences de la santé publique.

Ça fait longtemps qu’on est prêts. Le jour où on aura le signal, on pourra préparer nos communautés, nos bénévoles et nos fidèles.

Mgr Pierre-Olivier Tremblay, recteur du Sanctuaire Notre-Dame-du-Cap

Au nombre des mesures qui figurent dans le plan d’action, on compte la réduction de la capacité d’accueil des églises, la communion en respectant les deux mètres entre les fidèles et une programmation adaptée aux circonstances.

Un projet à repositionner

La pandémie aura aussi des répercussions sur le projet de développement de plus de 44 millions de $ (Nouvelle fenêtre) au Sanctuaire Notre-Dame-du-Cap. Celui-ci s’échelonne sur 10 ans en différentes phases, mais le recteur convient que des adaptations devront être considérées.

On va y aller une étape à la fois, mais nous aurons à nous repositionner. Le financement public est attaché pour la phase 1 du projet. On va continuer avec ça pour l'instant et on va poursuivre le développement, signale Mgr Tremblay.

Jusqu’à maintenant, le Sanctuaire a reçu la confirmation d’un financement de 360 000 $ par année sur 20 ans de la Ville de Trois-Rivières (Nouvelle fenêtre) et de 1,8 million $ du ministère du Tourisme du Québec pour la construction d’un centre des visiteurs.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi