•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Facteur matinal

En semaine de 6 h à 9 h

Lancement virtuel pour le nouvel album de la harpiste Valérie Milot

Rattrapage du mardi 21 avril 2020
Une musicienne habillée en noir devant une harpe.

La harpiste Valérie MIlot présente Solo, son 9e album.

Photo : Frédérik Blanchette

En d'autres temps, la harpiste Valérie Milot aurait eu droit à un lancement d'album plus traditionnel. En temps de confinement, c'est sur sa chaîne YouTube (Nouvelle fenêtre), mardi à 19 h 30, que la musicienne présentera son disque nommé Solo.

Voilà déjà un moment que Valérie Milot travaillait à cet album et comme il était bien mûr, l’artiste ne souhaitait pas en retarder la sortie.

 On a choisi de faire une courte vidéo pour présenter l’album. J’observe pas mal ce qui se fait sur Internet et je ne voulais pas faire un long concert de lancement. Je vais présenter un extrait de chacune des pièces et jouer la dernière au complet , expliquait-elle à l'émission Facteur matinal.

Le répertoire choisi navigue à travers ses pièces favorites de la musique dite classique. Des choix qu’elle peut faire maintenant qu’elle est parmi les artistes établies dans ce domaine.

 Quand on est un artiste émergent en musique classique, on veut faire ses preuves. C’est mon 9e album alors je pense que j’ai préparé le terrain assez pour ça. Je présente donc des pièces connues transcrites pour la harpe. Avec les années, j’ai compris que les gens aiment avoir une référence à l’écoute. 

Une première avec Apollinia

Cet album a été réalisé entièrement avec sa harpe Apollinia, un défi supplémentaire.  On a eu à s’adapter à la bête. C’est un instrument qui est très puissant. Le producteur a réussi à faire quelque chose d’assez intime. En fait, c’est assez similaire à ce que moi j’entends , explique la musicienne.

Valérie Milot croit que le moment est bien choisi pour lancer ce type d’album. En cette période où tout se déroule au ralenti, elle considère que c’est probablement une belle occasion d’apprécier encore plus attentivement la sonorité.

Comme d’autres artistes, la Trifluvienne d’origine se retrouve avec un agenda dégarni. Une situation qu’elle n’a pas vécue depuis 10 ans. En lançant cet album, elle souhaite tout de même demeurer présente dans le paysage musical québécois.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi