•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Bloc québécois à Bécancour pour soutenir les travailleurs de l'aluminium

Facteur matinal

Avec Barbara Leroux

En semaine de 6 h à 9 h

Le Bloc québécois à Bécancour pour soutenir les travailleurs de l'aluminium

Rattrapage du mercredi 12 février 2020
Le bras levé, Yves-François Blanchet s'adresse aux médias, regardant vers la gauche.

Yves-Francois Blanchet exhorte ses troupes à toujours faire preuve de civilité.

Photo : La Presse canadienne / Ryan Remiorz

Le Bloc québécois est en tournée à travers le Québec pour soutenir les travailleurs de l'aluminium à la suite de la signature du nouvel accord de libre-échange entre le Canada, les États-Unis et le Mexique (ACEUM). Le chef Yves-François Blanchet et plusieurs députés bloquistes seront de passage à Bécancour mercredi pour soutenir les travailleurs de la région.

Yves-François Blanchet estime que cet accord aura un impact négatif sur les travailleurs de l’aluminium du Québec. Il aimerait que cette industrie soit aussi protégée que celle de l’acier.

Dans le cas présent, pour réussir à arracher un accord du Mexique et des États-Unis, on a encore une fois sacrifié des intérêts du Québec, a-t-il lancé à l’émission Facteur matinal.

Une clause du nouvel accord, explique-t-il, n’oblige pas les pays à acheter de l’aluminium nord-américain pour la production de pièces automobiles. Cela permettrait, par exemple, au Mexique d’importer de l’aluminium chinois. Or, cette clause crée une concurrence à l’aluminium québécois, qui est plus coûteux à produire, mais plus écologique, souligne le chef bloquiste.

Au Québec, près de 60 000 emplois directs et indirects de l’industrie de l’aluminium seraient touchés par cette concurrence étrangère selon lui. Il estime qu’il faut mieux protéger l’aluminium et permettre aux entreprises du Québec de croître.

En décembre, le premier ministre François Legault s’était dit inquiet pour l’industrie de l’aluminium, mais ne s’était pas opposé à l’ACEUM. La vice-première ministre, Chrystia Freeland, s'est quant à elle engagée à rediscuter de cette problématique avec ses homologues américain et mexicain.

Les députés bloquistes se sont aussi rendus à Sept-Îles et Baie-Comeau pour soutenir les travailleurs. Ils seront également de passage au Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi