•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Facteur matinal

En semaine de 6 h à 9 h

Le maire de Shawinigan réclame la démolition du mur de l’ex-Belgo

Audio fil du jeudi 3 octobre 2019
Terrain de l'ancienne Belgo

Site de l'ancienne Belgo à Shawinigan, en novembre 2017

Photo : Radio-Canada

Le mur de l'ancienne usine Belgo qui longe le boulevard Pie-XII à Shawinigan suscite de l'inquiétude. Le maire de la Ville, Michel Angers, souhaite qu'il soit démoli avant l'hiver.

« On m’a rapporté qu’un morceau de pierre ou de brique est tombé dans le pare-brise d’un voyageur qui passait par là », a expliqué le maire Michel Angers, en entrevue à Facteur matinal. Des débris se détacheraient régulièrement de ce mur.

Le ministère de l’Environnement du Québec doit « bientôt » choisir l’entreprise qui va s’occuper de la démolition du mur, selon M. Angers, mais il souhaite que la démolition du mur soit une priorité.

« Il me semble qu’on pourrait prendre quelques jours et sécuriser la route et faire tomber ce mur-là, minimalement, pour qu’on puisse passer un hiver en sécurité, mais surtout avec l’esprit tranquille », dit-il.

Le maire Michel Angers a contacté le ministère des Transports du Québec (MTQ), vu qu’il est question de la sécurité d’une route. Le MTQ lui a dit que ce n’est pas sa responsabilité, mais le maire ne perd pas espoir puisqu’il a interpellé plusieurs ministères.

Je suis tanné de voir ce site en ruines. Je suis tannée de voir ces ruines qui gâchent le paysage d’entrée de la Ville de Shawinigan.

Michel Angers, maire de Shawinigan

La démolition de l’ancienne usine de pâtes et papiers a pris un retard de six mois, parce que la tâche a été sous-estimée. Le ministère de l'Environnement a constaté en août qu'il y avait plus de résidus que prévu et que ça allait coûter plus cher. Il a donc fallu retourner en appel d'offres.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi