Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Barbara Leroux
Audio fil du jeudi 22 août 2019

Arrêt des travaux de nettoyage à l’ancienne usine Belgo à Shawinigan

Publié le

Le site en état délabrement de la Belgo.
Le site de l'usine Belgo à Shawinigan   Photo : Radio-Canada / Josée Ducharme

Le nettoyage du site de l'ancienne usine Belgo à Shawinigan a été interrompu, parce qu'il y a beaucoup plus de résidus à amasser que ce qui avait été initialement évalué. Les travaux coûteront donc plus cher que prévu.

« L’évaluation qui avait été faite sur la quantité de résidus à sortir du site et à amener au site d’enfouissement aurait été calculée, mais il semble qu’on en a oublié probablement plus de la moitié », a expliqué le maire de Shawinigan, Michel Angers, en entrevue à l’émission Facteur matinal.

Le mot d'ordre d'arrêter les travaux est venu du ministère de l'Environnement qui a constaté que plus de résidus que prévu étaient transportés. L'opération nettoyage doit maintenant retourner en appel d'offres.

Même s'il comprend la décision du ministère, le maire de Shawinigan Michel Angers est déçu de la tournure des événements.

« Ça ne fait pas nécessairement mon affaire. Ce sont des délais importants, des semaines, des ouvertures d’enveloppe [monétaire] », a-t-il déclaré en entrevue à l’émission Facteur matinal.

Mon inquiétude, c’est qu’on ne soit pas capable de terminer les travaux qui avaient été prévus en 2019 d’ici à l’hiver, ce qui va retarder l’échéance.

Michel Angers, maire de Shawinigan

« Je souhaitais minimalement que ce soit ramassé pour cette année et que l’année prochaine, on procède à la démolition et qu’on vide le site au complet, alors oui j’étais déçu », dit-il.

Le maire rapporte par ailleurs que la Ville de Shawinigan n'attend plus les taxes non payées par l'ancien propriétaire de l'ex-usine Belgo, l'entreprise Arctic Beluga. Le montant réclamé à Arctic Beluga est évalué à environ 250 000 $.

L'usine Belgo est fermée depuis plus de 10 ans.

Chargement en cours