Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Barbara Leroux
Audio fil du mardi 26 mars 2019

Une journée à l'Assemblée nationale à 12 ans

Publié le

Alexis Roy-Letarte (à droite) pendant son entrevue à Facteur matinal
Mordu de politique, Alexis Roy-Letarte, 12 ans, a fait un stage d'une journée à l'Assemblée nationale en compagnie du député de Québec solidaire Sol Zanetti.   Photo : Radio-Canada / Michelle Raza

Retenez bien ce nom : Alexis Roy-Letarte. Le jeune homme de 12 ans de Trois-Rivières est passionné de politique et sait d'ores et déjà ce qu'il veut faire plus tard : « je veux être député pour Québec solidaire. »

Élève en 6e année, il a récemment passé une journée d’observation à l’Assemblée nationale du Québec en compagnie du député solidaire Sol Zanetti.

Sol Zanetti, la main levée, s'adresse aux journalistes.
Le député solidaire, Sol Zanetti, la main levée, s'adresse aux journalistes. Photo : Radio-Canada

C’est Alexis Roy-Letarte qui a contacté l’équipe du politicien, parce qu’il devait faire un stage d’une journée dans un métier qui l’intéresse. La plupart des élèves de ma classe veulent travailler chez Ubisoft ou devenir enseignants. Mon enseignante n’en revenait pas que ça fonctionne, mon stage à l’Assemblée nationale!

Tombé dans la marmite politique quand il était petit

La passion politique du jeune homme ne date pas d’hier. Il a pris part à plusieurs manifestations avec sa famille pendant le Printemps érable, en 2012. J’admirais Gabriel Nadeau-Dubois, a rapporté Alexis Roy-Letarte au micro de Facteur matinal, qui a eu l’occasion de rencontrer son idole dans sa journée à l’Assemblée nationale.

Le garçon de 12 ans est activement impliqué dans le comité terrain de Québec solidaire à Trois-Rivières. Même si je ne peux pas être membre, parce que ça prend 16 ans. Il est aussi président du comité étudiant de son école et s’implique dans le journal étudiant.

Son plan d’avenir est déjà clair : En 2026, je vais avoir 20 ans : je vais pouvoir me présenter. À moins qu’il n’y ait un gouvernement minoritaire en 2022…

Chargement en cours