Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Barbara Leroux
Audio fil du jeudi 21 mars 2019

Le ton de la campagne à la mairie de Trois-Rivières monte d'un cran

Publié le

L'hôtel de ville de Trois-Rivières.
L'hôtel de ville de Trois-Rivières.   Photo : Radio-Canada

Deux jours avant l'ouverture officielle de la campagne à la mairie de Trois-Rivières, la tension est palpable entre les candidats et les premières pancartes ont fait leur apparition dans les rues de la ville.

Les pancartes électorales du candidat à la mairie de Trois-Rivières, Jean Lamarche, ont été installées mercredi soir dans les rues de la ville, soit 24 h avant la date permise.

Une pancarte électorale de Jean Lamarche
Des pancartes électorales du candidat à la mairie Jean Lamarche ont été installées à Trois-Rivières dans la nuit de mercredi à jeudi. Photo : Radio-Canada

La présidente d'élection, Yolaine Tremblay, a rappelé que la période électorale commence le 22 mars, mais elle s'est aussi excusée pour des informations erronées qui ont été transmises verbalement au candidat Lamarche.

Pour l'instant, la Ville n'a pas reçu de plaintes officielles et ne prévoit aucune conséquence légale à l'égard de Jean Lamarche.

Aubin et Lamarche s’envoient des flèches

Le candidat à la mairie de Trois-Rivières Jean-François Aubin a critiqué une idée de son opposant Jean-Lamarche. Il a qualifié d'illégale sa proposition de congé de taxes municipales pour les étudiants finissants de Trois-Rivières.

Jean Lamarche a rétorqué qu'il s'agissait d'une idée à explorer parmi tous les moyens possibles pour tenter de garder en ville ceux qui débutent leur vie professionnelle après l'obtention de leur diplôme.

Jean-François Aubin devant l'amphithéâtre en hiver
Le candidat à la mairie de Trois-Rivières Jean-François Aubin Photo : Radio-Canada

Les deux candidats étaient invités tour à tour à Facteur matinal et n'ont pas hésité à s'envoyer des flèches sur leur expérience municipale.

Il faut que les candidats connaissent les règles du [palier] municipal, a énoncé Aubin. De jouer sur son mandat (comme conseiller municipal), c’est un couteau à deux tranchants : c’est ramener de vieux patterns, de vieilles chicanes à l’Hôtel de ville, a renchéri Lamarche, qui dit vouloir amener du sang neuf à la mairie.

Chargement en cours