•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Course à la mairie de Trois-Rivières : des autobus aux 15 minutes, promet Jean-François Aubin

Facteur matinal

Avec Barbara Leroux

En semaine de 6 h à 9 h

Course à la mairie de Trois-Rivières : des autobus aux 15 minutes, promet Jean-François Aubin

Audio fil du jeudi 28 février 2019
Un autobus de la STTR stationné au terminus du centre-ville de Trois-Rivières.

Un autobus de la STTR stationné au terminus du centre-ville de Trois-Rivières.

Photo : Radio-Canada

Le candidat à la mairie de Trois-Rivières Jean-François Aubin souhaite améliorer le réseau de transport en commun municipal en augmentant la fréquence des autobus et en privilégiant la création de parcs de stationnement incitatifs.

En entrevue à l’émission Facteur matinal, le candidat a expliqué que l’objectif actuel de la Société de transport de Trois-Rivières (STTR) est d’offrir des autobus aux 30 minutes sur ses circuits.

30 minutes, c’est encore trop long pour un système que les gens vont vouloir utiliser, estime Jean-François Aubin. C’est pour ça que je propose un autobus aux 15 minutes.

Jean-François AubinAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le candidat à la mairie de Trois-Rivières Jean-François Aubin

Photo : Radio-Canada

Le candidat à la mairie rapporte qu’il a évalué que l’augmentation de la fréquence des autobus coûterait entre 3 et 5 millions de dollars.

Il estime que la fréquence actuelle des services de transport en commun à Trois-Rivières est le principal obstacle à sa popularité auprès des résidents de la ville.

Des parcs de stationnement incitatifs à Trois-Rivières

Jean-François Aubin suggère aussi de créer des parcs de stationnements incitatifs où les travailleurs pourraient laisser leur voiture avant de prendre l’autobus pour se rendre à leur lieu de travail, au centre-ville ou ailleurs.

Plusieurs compagnies offrent ce service dans des grandes villes comme Montréal et Québec, mais aussi dans d’autres villes plus petites, fait-il valoir.

Il croit que des ententes pourraient être conclues avec les centres commerciaux de la ville, par exemple, pour utiliser une partie de leurs espaces de stationnement.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !